Stanley Péan – Hommage à Duke Ellington

J’aime le jazz. Je ne suis pas connaissante, mais j’aime ça. Jeune, j’écoutais Jazz soliloque avec Gilles Archambault, et j’ai eu la piqûre. Les titres des pièces me «parlaient». Poétiques, évocatrices d’un petit univers, d’un roman même. Je rêvais qu’en les mettant bout à bout, en titre de chapitre, je pourrais devenir écrivaine! Pas nouveau comme idée, mais je me pensais bonne : The look of love, Around midnight, Fly me to the moon seraient suivis de Please don’t let me go et de I’m a fool to want you, en passant par A night in Tunisia ou April in Paris. Ça se finirait probablement par Straight no chaser

Aujourd’hui, il n’y a plus de Jazz soliloque depuis longtemps. Mais quand je quitte le travail le soir, vers 18 h, je passe devant Stanley Péan qui anime Quand le jazz est là… dans le studio 85. Il est là, au fond, recueilli sous l’éclairage discret d’une petite lampe. Même atmosphère feutrée, même amour du jazz. Je l’écoute dans l’auto en rentrant à la maison.

«Moi aussi j’ai été un abonné régulier de cette émission, un vrai fan, et j’adore Gilles Archambault. Je lui dois, en grande partie, mon amour du jazz et peut-être le métier que je fais aujourd’hui, me confie Stanley. Oui j’aime le jazz, au point où j’ai déjà écrit un roman, Zombi Blues, dont les chapitres portaient tous le nom d’un célèbre morceau de jazz.» Hé hé… bonne idée.

Ce jeudi, il se fait plaisir : Gilles Archambault – oui! celui de Jazz soliloque – sort de sa retraite et vient co-animer avec lui toute la nuit. Le jazz est une affaire de nuit, tout le monde le sait, un plaisir de noctambules, d’amoureux de l’heure bleue et plus encore. Bref, ce sera un grand hommage à Duke Ellington, LE Duke (décédé un 24 mai), son parcours discographique, l’œuvre de toute une vie, avec aussi les hommages de ses contemporains et de ses disciples. À ne pas manquer, assurément.

PS à moi : ne pas oublier d’ajouter Fleurette africaine, Something to live for et In a sentimental mood au futur roman/bio/essai de j’sais-pas-quoi…

Nuit spéciale «Hommage à Duke Ellington»
Stanley Péan, Gilles Archambault et Patrick Beauduin
Jeudi 24 mai, 22 h à 6 h sur Espace musique

Quand le jazz est là…
Stanley Péan
Lundi au vendredi, 17h30 à 20h sur Espace musique