Mission Mayday: le photo-roman avec Etienne Marcoux

J’avais donné rendez-vous à Etienne Marcoux, un des co-animateurs de l’émission jeunesse Mission Mayday, en ondes le samedi à 9 h 30, pour me parler des rudiments de cette nouvelle émission. Ceci dit, l’entrevue ne s’est pas passée comme prévu. Voyez, en photo-roman, l’épopée d’Etienne pour retrouver le local de notre rendez-vous, le B-614-18-9-708-A (Y a beaucoup de locaux à Radio-Canada).

Etienne a commencé par me chercher dans la cafétéria de Radio-Canada. Mais malgré ses yeux de laser, il ne m’y a pas vue.

Ensuite, il alla demander à Robert si celui-ci m’avait vue. Comme à son habitude, Robert répondit avec un large sourire à Etienne que, de tous les employés qu’il croisait à chaque jour, oui, il se souvenait d’avoir aperçu ma fameuse tuque des Expos rentrer ce matin-là. Etienne poursuivit ses recherches.

Étais-je dans le frigo de l’ancienne cuisine de 4 1/2?…

…Ou derrière la porte qui mène à un mur de béton?

Etienne prit une petite pause au piano pour se détendre, puis,…

…il prit les grands moyens! Où suis-je, dans le Canada?

Pendant ce temps, j’entrepris de passer le temps en posant mes questions à Bobino. Mais visiblement, il n’avait pas très envie de me répondre…

Après un essai ultime dans une salle de réunion où il dérangea tout le monde,…

… il m’appela d’une fausse cabine téléphonique pour m’accorder l’entrevue.

Bon, je l’ai trouvé perdu, mais ô combien sympathique de vouloir m’accorder de son temps et répondre à mes questions! Voilà donc ma mini-entrevue avec Etienne Marcoux, co-animateur de Mission Mayday!

 

Etienne, tu es un des co-animateurs de Mission Mayday. Es-tu enfin capable, après plusieurs journées de tournage, de nous expliquer c’est quoi, Mission Mayday?
Oui! Mission Mayday, c’est d’abord une belle équipe d’animateurs qui offre ses services pour remplacer différentes personnes de différents métiers. Pis après ça, c’est juste du gros fun!
Tu animes l’émission avec Frédéric Barbusci et Isabelle Turgeon. Quel est le niveau de cabotinage (je sais que ça se peut, je te connais) permis entre vous trois?
On se permet de cabotiner jusqu’à ce que certaines conditions nous ne le permettent plus :  le froid, la faim, la fatigue. Sinon, c’est juste un retour des choses après tant d’années à Pseudo Radio. Je me sens même pas en train de travailler.
Qu’est-ce que l’émission te permet de faire que tu n’aurais jamais pensé faire dans ta vie?
Plein d’emplois que je n’aurais jamais pensé essayer une fois dans ma vie. Je repense à opérer une grue, me faire sauver des eaux du Canal Lachine par des policiers sauveteurs spécialisés, ou encore me faire «fouiller» par des chiens pisteurs!
Qu’est-ce que tu veux transmettre aux jeunes (c’est un minimum éducatif, non?) par le biais de l’émission?
Qu’on peut avoir du plaisir dans tout, en faisant tous les métiers. Même si opérer une grue peut ne pas sembler «glamour» comme métier, je vous confirme que l’opérateur réalise un rêve de petit gars à tous les jours! Ce n’est pas rien!
Quelle est ton fantasme de mission ou de défi  que tu voudrais accomplir à l’émission?
J’aimerais vraiment, peut-être pour une prochaine saison, conduire une voiture de course, une vraie formule sur un vrai circuit. Sinon, plein de métiers que j’ai rêvé faire quand j’étais petit!
On sait que tu n’as pas peur du ridicule mais… Peux-tu nous révéler une situation dans laquelle tu t’es retrouvée pour les soins de l’émission pis que tu te sois dit : «Qu’est-ce que je fais ici?»
Je ne sais pas comment je fais pour me retrouver toujours dans cette situation, mais je suis l’animateur attitré pour me faire filmer en caleçons. À chaque fois, c’est moi. J’ai donc dû courir sur René-Lévesque en robe de chambre ouverte à -10 degrés, ou encore faire un sketch de camping d’été… mais l’hiver. Quand t’essayes de partir un feu en bobettes à  -15, tu te demandes un peu pourquoi tu t’es levé le matin.
Sinon, puisqu’on tourne à l’extérieur, je dois souvent me changer dehors, derrière le camion, après le tournage. Finalement, tout le monde me voit tout le temps en bobettes!

Merci Etienne! Et nous te regarderons animer (en bobettes ou pas) Mission Mayday tous les samedis à 9 h 30!