Des journalistes et des couronnes

Il s’en passe des choses dans les couronnes nord et sud de Montréal. Et, de ces choses, il s’en passe plus que jamais… sur le web, avec les projets Radio-Canada Rive-Nord et Radio-Canada Rive-Sud.

Il y a quelques mois, je me souviens d’avoir entendu Louis-Richard Tremblay parler d’un chantier d’exploration journalistique fascinant: lancer une couverture journalistique des couronnes nord et sud de Montréal en incorporant les leçons apprises grâce aux réseaux sociaux.

Louis-Richard, comme chef du projet, avait du pain sur la planche. En témoignaient les multiples diagrammes et plans qui juchaient les murs de son bureau.

Au centre de ses préoccupations: expérimenter les nouvelles façons de raconter des histoires journalistiques et de s’engager dans les communautés.

Ce sont là deux des grandes tendances dans le monde des médias. Ce que ça veut dire?

Raconter des histoires : avec l’arrivée des réseaux sociaux, la couverture en temps réel a pris un sens nouveau. Il est désormais possible de couvrir le développement des nouvelles grâce à Twitter ou Facebook, et d’en assurer un suivi auprès des lecteurs. Les journalistes, en leur nom propre, sont donc portés à entrer à segmenter les faits en tweets ou en publications Facebook, faits qui pourront à tout moment devenir une nouvelle plus complète.

On trouve un exemple de cette formule avec la dernière séance ordinaire du conseil municipal de Laval pour l’année 2011, couverte par le journaliste en poste sur la Rive-Nord, Vincent Champagne.

S’engager dans la communauté : le journaliste a toujours été un vecteur important de la vie citoyenne. Pour renforcer cette idée, les journalistes affiliés aux projets Radio-Canada Rive-Nord et Rive-Sud sont avant tout des journalistes de terrains et de communautés. Leur travail est d’être autant concernés par les enjeux locaux que le sont les citoyens; de s’engager à la fois dans les communautés locales et dans les communautés virtuelles.

On peut constater cet engagement à peu près tous les jours sur les comptes Twitter et pages Facebook associés, mais également sur les sites web des projets, dans les sections Questions (Rive-Nord, Rive-Sud), où chaque citoyen peut soumettre les enjeux qui le préoccupe. Dans ces sections comme dans les commentaires de chacun des articles, les journalistes et leurs équipes y sont bien actifs et se prennent vraiment au jeu de la conversation.

Ce sont donc des journalistes qui travaillent avec les gens pour les gens, et qui donne tout son sens aux concepts de transparence, de personnalisation, de cycle de vie des nouvelles, de journalisme-citoyen, chers aux utilisateurs des réseaux sociaux.

Les projets Radio-Canada Rive-Nord et Radio-Canada Rive-Sud viennent de démarrer et ouvre une phase journalistique collée sur la réalité des communautés. Et l’expérience continue.

Radio-Canada Rive-Nord sur les réseaux sociaux :

Page Facebook du projet
Compte Twitter de Claudia Timmons, édimestre.
Compte Twitter de Francis Labbé, journaliste multimédia.
Compte Twitter de Jean Numa Goudou, journaliste.
Compte Twitter de Louis-André Bertrand, journaliste.
Compte Twitter de Vincent Champagne, journaliste multimédia.

Radio-Canada Rive-Sud sur les réseaux sociaux :

Page Facebook du projet
Compte Twitter de Bahador Zabihiyan, journaliste multimédia.
Compte Twitter de Claudia Timmons, édimestre.
Compte Twitter de Elizabeth Ryan, journaliste.
Compte Twitter de Marie-Eve Maheu, journaliste multimédia.
Compte Twitter de Marie-Ève Tremblay, journaliste.