Billets classés sous « Tremplin »

Par Philippe Rezzonico

Au 20e siècle, quand nous voulions voir un spectacle, nous avions intérêt à ne pas le rater au moment où la tournée s’arrêtait dans notre ville. Sinon, il y avait peu de chances qu’il repasse, sauf si on annonçait une rarissime supplémentaire. Et c’était vrai pour les artistes autant locaux qu’internationaux.

Il y avait bien les obligatoires exceptions qui confirment la règle, parfois quelques résidences, mais en général, c’était le plus souvent une affaire d’un soir. Au cours de la dernière décennie, la chute vertigineuse des ventes de disques a complètement modifié la donne quant à la réalité des spectacles. Il a fallu repenser l’approche de la scène et les artistes québécois ont de plus en plus bénéficié de ce qu’on pourrait qualifier d’effet tremplin.

Plus »