Billets classés sous « Île Soniq »

Marina and the Diamonds au festival Osheaga. Photo courtoisie evenko/Pat Beaudry

Marina and the Diamonds au festival Osheaga. Photo courtoisie evenko/Pat Beaudry

Le parc Jean-Drapeau sera moins achalandé en fin de semaine que lors des trois derniers week-ends, où on y présentait le festival Osheaga, Heavy Montréal et Île Soniq. Avec un achalandage combiné de 220 000 festivaliers payants, la pérennité de ses événements semble assurée, n’en déplaise aux citoyens de Saint-Lambert.

Il y a toutefois un chiffre étonnant qui ressort du lot : 111 000. Comme dans 111 000 entrées déboursées par des festivaliers qui proviennent hors du Québec, soit plus de la moitié des billets et passeports payants de ces trois festivals. Le tourisme musical serait-il le sauveur d’une industrie dont la matière première (la musique) ne se vend plus? Voyons ça de plus près.

Plus »

Le DJ Dillon Francis à Île Soniq en 2014
Le DJ Dillon Francis à Île Soniq en 2014
Le Piknic Électronik, Mutek et Île Soniq s’adressent en bonne partie à des clientèles différentes, mais leur programmation repose sur un dénominateur commun : la musique électronique sous toutes ses déclinaisons.

À la veille du retour des trois festivals à Montréal, la question est d’actualité. Est-ce que ce genre musical se porte bien en 2015? Aucun doute là-dessus, à en juger par les réponses de ceux qui sont aux commandes de ces événements. Et cette popularité croissante pourrait n’être que le prélude à des années encore plus foisonnantes.

Plus »