Billets classés sous « Gala »

Les soeurs Boulay (Photo : Julie Mainville)

Alex Nevsky, Philippe B, Klô Pelgag, Les sœurs Boulay, Patrice Michaud, Jimmy Hunt, Koriass, Pawa Up First, Trio Jérôme Beaulieu, Daniel Clarke Bouchard et De Temps Antan ont remporté au moins un Félix en 2014, lors de l’une ou l’autre des remises de prix liées au Gala de l’ADISQ. Avouons que personne ne l’avait vu venir.

Ce qui frappe, ce n’est pas tant le volume considérable de nouveaux visages, plutôt que la frange musicale de laquelle ils proviennent, à savoir cette mouvance indépendante québécoise qui s’affirme tant en anglais qu’en français. Notons aussi qu’aucun lauréat ne doit son Félix à une surexposition télévisuelle. Sur cet aspect, il y a, du moins en partie, une explication technique.

Plus »

Au Québec, le nombre d’albums vendus est passé de 13 millions en 2005 à 6 millions en 2013, selon les chiffres de l’ADISQ. (Photo : Associated Press/Alex Brandon)

Le Gala de l’ADISQ braque annuellement les projecteurs sur le meilleur de notre musique qui, à bien des égards, affiche une belle vitalité en ce 21e siècle. Malheureusement, vitalité ne rime pas avec viabilité, et les Félix décernés cette semaine ne peuvent masquer la dure réalité qui se résume en une question essentielle et existentielle : qui est encore prêt à payer pour la musique?

Les craintes et les constats touchant l’écoute en continu, les ventes de disques à la baisse, le piratage, la diffusion, le financement et les droits d’auteur font l’objet de débats plus délicats que de savoir si Emmène-moi, de Marie-Pierre Arthur, est une meilleure chanson que Marie-Jo, de Karim Ouellet. État des lieux.

Plus »

Les soeurs Boulay
Les soeurs Boulay

L’Association québécoise de l’industrie du disque et de la vidéo retiendra l’attention la semaine prochaine avec la présentation de son 35e Gala et la remise d’une soixantaine de Félix. Les statuettes liées aux nominations artistiques seront décernées en deux temps, au Gala de l’ADISQ et durant L’autre Gala, tandis que les Félix industriels seront remis au Gala de l’industrie.

Qui l’emportera? C’est la question récurrente annuelle. Dites-vous que c’est comme dans le sport. Si on connaissait d’avance le résultat, on ne présenterait pas un gala avec des catégories compétitives. En revanche, on peut parier sur ceux qui ont des chances de faire une bonne affaire, advenant une récolte de statuettes, et faire un parallèle avec le passé, 35e anniversaire oblige.

Plus »

Le Français rouspète pour un rien, l’Italien se plaint de tout et le Britannique proteste sans perdre son flegme. Quant à l’Américain, il est souvent le fort en gueule. Le Québécois, lui, il chiale…

C’était le mot d’ordre pour l’animateur Emmanuel Bilodeau et ses invités durant le gala du chialage présenté mercredi au Festival Juste pour rire, le troisième de la cuvée 2013 portant sur les obsessions des Québécois. Le gala a provoqué son lot de rires, mais n’a pas été désopilant. Peut-être parce que les humoristes n’ont pas tous respecté la thématique. Oui, oui… Le critique chiale déjà, lui aussi.

Plus »

Pas moins de 93 prix Gémeaux seront remis en 2012. Quatre-vingt-dix-sept, en fait, en comptant les quatre prix spéciaux, incluant le Gémeaux attribué par le public pour son émission préférée. Évidemment, toutes ces statuettes ne seront pas décernées durant le 27e gala du genre, qui sera diffusé sur les ondes de Radio-Canada le dimanche 16 septembre. Cela dit, n’est-ce pas trop?

Certes, l’Association canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT), qui régit les prix Gémeaux et Génie, regroupe un nombre colossal d’artisans. Les remises de prix sont divisées en trois événements distincts : la soirée des artisans et du documentaire (le 13 septembre), l’avant-première (le 16 septembre, ARTV, 15 h) et le gala en soirée (le 16 septembre, Radio-Canada, 19 h 30). Le modèle est le même que celui de l’ADISQ, qui remet, elle aussi, ses Félix en trois temps.

Sauf que l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo comptait 56 catégories à son gala de 2011. Ce nombre passera à 57 aujourd’hui (le 12 septembre) quand l’ADISQ dévoilera ses nominations en fin d’après-midi à Montréal. Les Gémeaux remettent 40 statuettes de plus. Est-ce justifié? Voyons ça de plus près.

Plus »