Billets classés sous « Films »

La soirée des Oscars en primeur!

vendredi 22 février 2013 à 14 h 56 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Qui sortira gagnant de la 85e cérémonie des Oscars? Voici le déroulement de la soirée en primeur.
La 85e cérémonie de remise de l’Académie des arts et des sciences du cinéma se déroulera dimanche soir, à Los Angeles. Si les cotes d’écoute sont similaires à celles de l’an dernier, nous serons tout près de 40 millions de téléspectateurs à l’écoute pour savoir si Histoire de Pi, Anna Hathaway, Opération avant l’aube, Steven Spielberg, Rebelle ou Tommy Lee Jones seront couronnés d’un Oscar.

Mais, au fond, nous savons tous ce qu’il va se passer. Ou presque… Car la remise des Oscars repose sur des codes précis, une mise en scène plutôt classique et un déroulement assez prévisible. Ne reculant devant rien – surtout pas devant la crainte de se tromper -, La filière Rezzonico vous dévoile en primeur ce qui va se passer – ou pas – à la soirée des Oscars 2013. Suivez le guide.

Plus »

 Faut-il acheter le numéro 79 de l’illustré Green Lantern/Green Arrow paru en 1970 et disponible à l’état presque neuf, attendre plus d’une heure pour obtenir l’autographe de Brent Spiner – Data, de la série Star Trek : the Next Generation -, ou débourser 10 $ afin de se faire photographier à côté de la Batmobile du film de 1989? Ce sont les interrogations existentielles qui meublent le quotidien des amateurs qui assistent au Comiccon de Montréal jusqu’à dimanche soir au Palais des congrès.

Véritable foire du super-héros et univers parallèle de la science-fiction, cet événement annuel  est pour certains l’équivalent de ce que représente le Salon du livre, celui de l’automobile ou de la mariée pour d’autres. Dans les faits, il est un peu les trois à la fois, quand on observe l’échantillonnage de ce que l’on y trouve.

Plus »

Jack White, L’affaire Dumont (Podz),  Marie-Lise Pilote, Les femmes savantes (Denis Marleau), À genoux dans le désir (Yann Perreau), Une histoire de l’impressionnisme (MBAM),  Les bobos, Peter Gabriel, Holy motors (Leos Carax), Martin Petit, Tout ça m’assassine  (Dominic Champagne), No 2 (Bernard Adamus), Kaguyahime (Grands ballets canadiens), Unité 9,  Neil Young, Lincoln (Steven Spielberg), Louis-José Houde, Nom de domaine (Olivier Chonière), Le treizième étage (Louis-Jean Cormier), En thérapie, Leonard Cohen, Life of Pi (Ang Lee), Mike Ward, À des milles (Caïman Fu), De rouille et d’os (Jacques Audiard),  Anne Sylvestre, Bob Dylan,  The Hobbit (Peter Jackson),  Stéphane Rousseau, Omniprésent (Damien Robitaille)…

Disques, films, télévision, spectacles, littérature, expositions,  théâtre, arts visuels, humour : la rentrée automnale dont on vous parle depuis des semaines n’est rien de moins qu’une avalanche de propositions culturelles. Insistance, ici, sur le mot avalanche.

D’où le volume considérable de l’énumération ci-dessus qui, dans les faits, n’est que la crête du tsunami culturel qui va s’abattre sur nous. Et qui vient avec l’interrogation sous-jacente : quelles sont les limites – de temps et d’argent – du consommateur de culture?

Plus »