Billets classés sous « Diana Krall »

Diana Krall au FIJM lors des ses spectacles solo en 2011. Photo FIJM/Denis Alix

Diana Krall au FIJM lors des ses spectacles solo en 2011. Photo FIJM/Denis Alix

Montréal, le 29 juin 2014. Devant une marée humaine, Diana Krall boucle un spectacle de près de deux heures sur la place des Festivals en ouverture du Festival international de jazz. La prestation livrée dans une chaleur moite nous fait pénétrer dans un univers musical coloré et théâtral qui contraste avec la sobriété à laquelle la pianiste nous a habitués depuis plus de 20 ans.

Imprévisible Diana Krall. Presque insaisissable, en fait, depuis plus d’une décennie. Pour son retour dans la série Jazz à l’année, un survol de son histoire d’amour et de son lien indéfectible avec Montréal et le FIJM s’impose.

Plus »

Kevin Parker de Tame Impala au festival Coachella le mois dernier. Photo AP

Kevin Parker, de Tame Impala, au festival Coachella le mois dernier. Photo AP

Nous sommes au début mai, même si le mercure et le temps n’en font pas toujours foi. Pour ce qui est des spectacles, le mois de mai est le dernier rempart des prestations en salle avant que les scènes extérieures n’imposent leur loi devant des dizaines de milliers de festivaliers.

Cela se vérifie sur la grille pour les prochaines semaines, avec un nombre bien plus considérable de spectacles dans des salles de taille moyenne que dans des arénas. Chaleur et proximité au menu, donc, et sans crainte d’intempéries. Le mois prochain, on ira jouer dehors.

Plus »

La grande glissade urbaine sur le site de Montréal en lumière
La grande glissade urbaine sur le site de Montréal en lumière

Qu’ont en commun le Festival international de jazz de Montréal, le Carnaval de Québec, Juste pour rire, le Bal de neige, Nuits d’Afrique, Montréal complètement cirque et le Festival international de littérature? Un créneau (jazz, carnaval, musique africaine, rire, cirque, neige, littérature) qui définit d’emblée son genre ou sa spécificité.

Montréal en lumière? C’était un peu flou, il faut l’admettre. Mais à l’aube de sa 14e édition, le festival montréalais est non seulement devenu un incontournable, il est peut-être le plus rassembleur et éclectique de la métropole québécoise. Analyse d’un succès de longue haleine.

Plus »