Billets classés sous « Black Sabbath »

Dix concerts à voir en février

Vendredi 29 janvier 2016 à 16 h 08 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Ozzy Osbourne et ses collègues de Black Sabbath ont fait l'unanimité au Centre Bell en 2014

Ozzy Osbourne et ses collègues de Black Sabbath ont fait l’unanimité au Centre Bell en 2014. Photo AP

Voici le mois de février qui s’annonce peut-être moins « malfaisant » que ne l’indique Vincent Vallières dans sa chanson, du moins, si l’hiver clément que l’on connaît se poursuit. À défaut d’aller voir des spectacles pour nous réchauffer la tête et le cœur, nous irons tout simplement pour le plaisir.

Et du plaisir, nous risquons d’en avoir encore entre les rentrées montréalaises (Les sœurs Boulay, Boogat, Les Cowboys Fringants), la visite de la France (Lou Doillon, Zaz) et les adieux aux fondateurs du heavy métal (Black Sabbath). Février, un mois divertissant, finalement.

Plus »

Ozzy Osbourne et ses collègues de Black Sabbath ont fait l'unanimité au Centre Bell.

Ozzy Osbourne et ses collègues de Black Sabbath ont fait l’unanimité au Centre Bell. Photo AP

Les Québécois ont voté rouge, bleu, orange ou vert, selon leurs convictions politiques, lundi, lors de l’élection provinciale. Mais en soirée au Centre Bell, les 13 559 spectateurs présents ont voté noir, tout d’un bloc. Noir, pour Black Sabbath.

Ce vote musical monolithique en faveur des pères du heavy metal n’a causé aucune dissension parmi les spectateurs, qui ne s’attendaient peut-être pas à une prestation aussi soudée et intense de la part de ceux qui ont donné ses lettres de noblesse au genre.

Plus »

Slipknot sera de la fête metal à Montréal.

Par Philippe Rezzonico

Moins d’une semaine après que 120 000 festivaliers ont assisté au festival Osheaga, le parc Jean-Drapeau sera de nouveau envahi ce week-end avec la présentation d’un autre festival, Heavy MTL. On pourrait presque dire que la comparaison s’arrête là. Le metal, pour ses adeptes, n’est pas qu’une musique. C’est un mode de vie.

Tous les genres musicaux ont leurs fidèles et leurs codes, mais aucun n’est plus identifiable que le metal. Au point que ça fait même peur à bien du monde.

Plus »