Billets classés sous la catégorie « Galas »

Les Cowboys Fringants, récipiendaires du Félix de l’Album rock de l’année | Photo : La Tribu

Chaque année, je me dis – naïvement – que l’on va assister à de belles luttes lors de la remise des Félix au Gala de l’ADISQ. Hormis une surprise ou deux, le palmarès me fait réaliser qu’en définitive, le poids des ventes de disques et la notoriété de certains artistes font pencher la balance du côté de ceux-ci plus souvent qu’à leur tour.

Aucun système de votation n’est parfait, et ceux mis en place par l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) proposent un bon équilibre entre vente de disques, vote populaire et vote de jurys spécialisés. Mais en refusant de mettre en compétition directe des artistes issus de genres musicaux différents, les remises ressemblent trop souvent à un prévisible défilé de vedettes. Explications.

Plus »

Louis-José Houde à l’animation du gala de l’ADISQ.

Lorsque l’organisation des prix Junos a annoncé, jeudi dernier, que l’événement annuel allait se tenir à Winnipeg en 2014, l’estimé collègue de la radio de CBC Pierre Landry a twitté : « Hé, les Junos? Qu’avez-vous contre Montréal? Nous avons la scène musicale la plus effervescente et vous choisissez Winnipeg pour la deuxième fois? »

Ne rêve pas, mon vieux, ni toi ni moi ne risquons de voir la cérémonie des prix Juno se tenir à Montréal ni même au Québec avant de prendre notre retraite, pacte de non-agression entre les Junos et l’ADISQ oblige.

Plus »

Pas moins de 93 prix Gémeaux seront remis en 2012. Quatre-vingt-dix-sept, en fait, en comptant les quatre prix spéciaux, incluant le Gémeaux attribué par le public pour son émission préférée. Évidemment, toutes ces statuettes ne seront pas décernées durant le 27e gala du genre, qui sera diffusé sur les ondes de Radio-Canada le dimanche 16 septembre. Cela dit, n’est-ce pas trop?

Certes, l’Association canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT), qui régit les prix Gémeaux et Génie, regroupe un nombre colossal d’artisans. Les remises de prix sont divisées en trois événements distincts : la soirée des artisans et du documentaire (le 13 septembre), l’avant-première (le 16 septembre, ARTV, 15 h) et le gala en soirée (le 16 septembre, Radio-Canada, 19 h 30). Le modèle est le même que celui de l’ADISQ, qui remet, elle aussi, ses Félix en trois temps.

Sauf que l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo comptait 56 catégories à son gala de 2011. Ce nombre passera à 57 aujourd’hui (le 12 septembre) quand l’ADISQ dévoilera ses nominations en fin d’après-midi à Montréal. Les Gémeaux remettent 40 statuettes de plus. Est-ce justifié? Voyons ça de plus près.

Plus »

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT) a annoncé la semaine dernière sans tambour ni trompette que les galas des Génie et des Gemini seront fusionnés dès l’an prochain. Dire que cette nouvelle n’a guère soulevé les passions est un euphémisme. Et pour cause.

Pas une vilaine idée en soi, cette fusion, histoire de relancer l’intérêt envers deux galas qui peinent à susciter les passions en dehors des cercles d’initiés. Le président de l’Académie, Martin Katz, a d’ailleurs précisé que la décision de réunir les deux événements a été prise à la suite de consultations dans l’industrie.

Plus »

Ils seront tous là, ou presque. Beaux, belles et sur leur trente-six pour l’occasion. On parle bien sûr du Gala Artis qui vise à célébrer les artisans les plus populaires de la télévision et qui sera présenté dimanche soir (19 h 30) au réseau TVA.

Lire ici « artisans les plus populaires », comme dans « préférés », « favoris », « chéris »,  « adulés ». Mettez le qualificatif que vous voulez, il est valable et pertinent dans le contexte.

Plus »