Billets classés sous la catégorie « Dossiers »

Gene Simmons et Paul Stanley, du groupe Kiss. (Photo : Chris Young | PC)

L’habit ne fait pas le moine, dit le proverbe. Rien de plus faux dans le vaste monde culturel, où accessoires, habits, vêtements, costumes et déguisements permettent aux artistes et aux personnages de frapper l’imagination populaire. Parfois, cela devient même un culte qui perdure durant des générations.

Cinéma, musique, illustrés, télévision : le monde culturel foisonne de figures marquantes et de costumes qui ont fait l’histoire. Le fait d’en porter quelques-uns (l’Halloween approche, après tout) ne fait pas de vous une vedette à part entière, mais cela a le mérite de transformer votre quotidien.

Plus »

Coupables, les Pussy Riot. Sentence : deux ans de détention dans un camp. On ne peut dire que la nouvelle en provenance de Russie a surpris, vendredi, à en juger par l’allure que prenait ce procès depuis que les membres du groupe féminin ont interprété, en février à la Cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, une « prière punk » visant à demander à la Sainte Vierge de « chasser Poutine » du pouvoir.

Une des membres de Pussy Riot

Condamnation à saveur politique bien plus que judiciaire, en dépit des mentions d’« hooliganisme », de « vandalisme », d’« incitation à la haine religieuse » et de violation de « l’ordre public », note l’Occident, qui s’est levé d’un bloc pour dénoncer le verdict et la sanction, tout comme ceux qui dénoncent le président Vladimir Poutine dans son pays. En définitive, une bande d’artistes auront payé le prix de la liberté de parole.

Plus »

La téléréalité Stars earn stripes

Par Philippe Rezzonico

Mon grand-père maternel est mort pendant la Deuxième Guerre mondiale en protégeant la France. Mon père a été capturé par les Allemands durant cette même guerre, mais il a pu s’échapper et poursuivre la résistance. Quant à ma mère, elle a vécu toute son adolescence sous l’Occupation et a eu plus de chance qu’Anne Frank en dépit de son nom de famille (Schirmeyer), à consonance juive. La guerre, c’est une triste et sale réalité. Pas de la téléréalité pour héros de pacotille.

Je parle, évidemment, de la nouvelle émission du réseau américain NBC, Stars earn stripes, qui jumelle à de vrais militaires des acteurs déchus (Dean Cain, le Superman de la série Lois and Clark), des chanteurs sur la voie de garage (Nick Lachey, du boys band 98 Degrees), des sportives à la retraite (la boxeuse Laila Ali, la skieuse Picabo Street) et des « personnalités » comme Todd Palin, le mari de Sarah.

Plus »

Le gazon est toujours plus vert chez le voisin, dit-on. Ce proverbe s’applique depuis longtemps pour les artistes musicaux qui désirent que leurs oeuvres aient un rayonnement supplémentaire sur d’autres plateformes ou médiums (photo, animation, bande dessinée). Et ils prennent de plus en plus les moyens pour le faire.

Parmi les plus récents exemples, il y a Mylo Xyloto, de Coldplay. Titre de leur album de 2011 dont les compositions seront en vedette jeudi et vendredi lors de leur passage au Centre Bell, Mylo Xyloto est aussi le nom d’un personnage qui sera la figure centrale d’un projet de bande dessinée destiné à voir le jour en 2013.

Plus »

Suites, antépisodes, redémarrages, nouvelles versions, adaptations : depuis des années, le cinéma souffre d’un manque d’imagination quand vient le temps de proposer du neuf, et ce symptôme  n’est jamais plus flagrant que durant la saison « estivale » qui s’amorce dès le printemps.

L’année 2012 n’échappe pas à cette règle. En fait, on a l’impression qu’il n’y a pas une seule semaine où l’une des nouveautés en salle n’est pas du réchauffé, du remâché ou une nouvelle adaptation de quelque chose de familier.

Plus »

Soupir de déception, mardi, dans l’industrie québécoise francophone de la musique, quand la courte liste du prestigieux prix Polaris 2012 a été dévoilée : aucun artiste d’expression française n’a été retenu parmi les 10 finalistes dont l’un d’entre eux sera couronné le 24 septembre prochain à Toronto. Déception légitime. Mais pour les théories de complot ou de conspiration envers les francophones du Québec, il faudra repasser.

En toute franchise, les albums de Marie-Pierre Arthur (Aux alentours), Avec pas d’casque (Astronomie), Ariane Moffatt (MA) et Cœur de pirate (Blonde) méritaient de figurer dans le dernier peloton. Même que les disques d’Arthur et d’Avec pas d’casque me semblaient les candidats les plus susceptibles d’y figurer en raison de leur facture sonore.

Il faut toutefois comprendre le mécanisme de votation du prix créé en 2006 par le Torontois Steve Jordan pour réaliser que le triomphe de Karkwa en 2010 relève plus de l’exception que de la règle.

Plus »

@ AFP / Jack Guez | Madonna lors de la première de son spectacle MDNA à Tel Aviv.

Amsterdam – Toujours provocante, controversée, sensuelle, désormais fragile et affichant une forme physique digne d’une athlète olympique, Madonna célèbre toutes les facettes de son ADN avec sa tournée mondiale MDNA, qui passera au pays cet été. Une virée qui plaira assurément aux inconditionnels de la grande dame de la pop en raison de ses choix esthétiques et éditoriaux, mais qui est moins fédératrice et rassembleuse que les précédentes au plan musical… exactement pour les mêmes raisons.

Bâti sur une thématique durant laquelle le spectateur suit le parcours d’une femme qui s’égare sur le chemin du pêché, mais qui aura droit à la rédemption après 1 heure et 55 minutes de prestation, ce spectacle vu dimanche dans le Ziggo Dome, à Amsterdam, est découpé en 4 blocs distincts, comme tous ceux de la madone depuis une bonne décennie.

Plus »

@ AFP / Jack Guez | Madonna lors de la première de son spectacle MDNA, à Tel-Aviv en 2012.

 

AMSTERDAM – Scène rectangulaire avec une plateforme de 36 cubes pouvant s’élever à une demi-douzaine de niveaux différents, passerelle avancée en forme de triangle au parterre, trappes ici et là, relectures de ses chansons classiques : Madonna ne se contente pas de demi-mesures quand elle reprend le chemin des arénas et des stades.

Pour MDNA, la vedette internationale a privilégié une passerelle triangulaire à deux niveaux au parterre, similaire à celle utilisée pour la tournée Re-invention (2004), ce qui lui permet d’installer deux ou trois cents heureux spectateurs dans le triangle, comme U2 le faisait récemment dans son parterre ovale.

Plus »

@ AFP / Jack Guez | Madonna lors du premier spectacle de la tournée MDNA à Tel Aviv en 2012.

Amsterdam – On l’a vue… Quand les images défilaient sur l’écran en prélude à l’interprétation de Nobody knows me. La croix gammée… Sur le front de Marine Le Pen. Pendant une ou deux secondes, comme lors de la première mondiale de la tournée MDNA à Tel-Aviv, le 31 mai.

Après cet épisode, Marine Le Pen, la présidente du Front national, avait déclaré que si Madonna osait présenter en France ces images où elle lie la politicienne à Hitler, « on l’attendrait au tournant ». Le tournant, il est tout proche. Madonna se produit au Stade de France le 14 juillet.

Plus »

Par Philippe Rezzonico

La controverse entourant les sommes récoltées par le spectacle bénéfice de la Coalition des humoristes indignés (CHI) a pris fin, mardi, quand le regroupement a annoncé que la Clinique juridique Juripop allait être l’unique bénéficiaire des fonds amassés par l’événement décrié par certains membres de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE).

Entre les bonnes intentions de départ des humoristes de la coalition et le malaise réel provoqué par le refus de la CLASSE d’accepter la portion de la cagnotte qui devait lui être remise (environ 12, 000 $), cet épisode surréaliste qui défraie les manchettes depuis quelque temps représente un flagrant cas d’espèce de perception indélébile, de communication déficiente et d’incompréhension commune.

Analyse…. et retour en arrière.

Plus »