Billets classés sous la catégorie « Chroniques »

Plume Latraverse en concert à la Place des Arts à Montréal (Radio-Canada)

 

Le spectacle se nomme Récidives, comme si Plume Latraverse était un dangereux récidiviste de la chanson. À certains égards, c’est un peu ça. Avec son nouveau spectacle acoustique, Plume persiste et signe en démontrant à quel point son répertoire est bien plus étendu que les titres qui ont fait sa renommée dans les tavernes et les festivals.

Le grand flanc mou, solide comme un chêne à 69 ans, met à nu des chansons méconnues ou carrément oubliées et il offre de nouveaux titres et des petits chefs-d’œuvre d’écriture que l’on savoure ou que l’on redécouvre. À la fin, même si nous le savions déjà, le verdict est plus limpide que jamais: Plume est un grand chansonnier épris de poésie.

Plus »

Dix concerts à voir en octobre

vendredi 2 octobre 2015 à 13 h 50 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Ringo Starr sera à Montréal pour une rare visite en octobre. AP/Mark Duncan

Ringo Starr sera à Montréal pour une rare visite en octobre. AP/Mark Duncan

Terminés, les festivals en plein air. Le mois d’octobre est déjà là avec son temps plus frais, raison supplémentaire d’aller vous réchauffer dans une salle près de chez vous et de vibrer au son de la bonne musique.

Octobre offre une intéressante variété de jeunes artistes contemporains d’ici (Milk & Bones, Bernhari, Dead Obies) et d’ailleurs (Benjamin Clementine, Leon Bridges) ainsi que de super vedettes de chez nous (Jean Leloup, Plume) et de l’autre côté de l’Atlantique (Mark Knopfler). Pensez-y, on a même droit à un membre des Beatles! On ne va pas s’ennuyer.

Plus »

Stevie Wonder a interprété Songs In the Key of Life en totalité. AP/Chris Pizzello

Stevie Wonder a interprété Songs In the Key of Life en totalité. AP/Chris Pizzello

Ainsi, Stevie Wonder allait nous livrer intégralement et en séquence les chansons de Songs In The Key of Life, y ajouter quelques rappels, et le tour allait être joué? C’est bien mal connaître l’artiste américain qui peut être puriste jusqu’au bout des ongles ou cabotin au possible.

Et les deux Stevie étaient au rendez-vous mercredi soir au Centre Bell pour ce spectacle hors normes. On a donc côtoyé la grâce et le bancal au sein de cette prestation qui, si elle ne s’adressait pas qu’aux puristes, en était indiscutablement une pour connaisseurs.

Plus »

Stromae au festival Coachella en 2015
Stromae au festival Coachella en 2015 Rich Fury/AP
À bien des égards, le spectacle que Stromae a livré lundi soir à Montréal était tout aussi festif, rassembleur et achevé que ceux offerts lors des FrancoFolies de 2014. Sauf que l’an dernier, tout était frais et neuf, tant pour les spectateurs que pour l’artiste belge lui-même. Pas cette fois.

Pour les amateurs présents au Centre Bell en 2014 – il y en avait beaucoup dans la foule, lundi soir -, ce spectacle était un calque de celui de l’an dernier. Pour ceux qui voyaient le Belge pour une première fois sur scène, la prestation était un électrochoc. Et pour Stromae, ce spectacle était à la fois un moment d’éternité et une fichue de belle répétition générale avant sa première au Madison Square Garden de New York, jeudi.

Plus »

La bonne nostalgie de Madonna

jeudi 10 septembre 2015 à 2 h 45 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Madonna au Centre Bell
Madonna au Centre Bell AP/Rich Fury

Madonna a encore le cœur rebelle, comme l’indique le titre de son nouveau disque. On ne change pas sa nature profonde. Mais après avoir assisté à la première mondiale de la tournée Rebel Heart, mercredi, au Centre Bell, force est d’admettre que celle qui nous a étonnés, provoqués et choqués depuis 35 ans verse désormais dans la nostalgie.

Notez bien, de la bonne nostalgie… Celle qui fait plaisir aux amateurs de longue date et sans laquelle une prestation d’une artiste de renommée internationale serait amoindrie. Mais de la nostalgie quand même. Et c’est ce qu’il fallait à ce spectacle à grand déploiement dont la production spectaculaire ne parvenait pas toujours à masquer certaines carences.

Plus »

10 spectacles à voir à l’automne

vendredi 4 septembre 2015 à 14 h 35 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Coeur de pirate (AFP/Getty Images/Xavier Leoty)

Coeur de pirate (AFP/Getty Images/Xavier Leoty)

Les consignes de mon patron étaient impératives. Il ne voulait pas voir le mot « rentrée » pour titrer ce texte. Et nous sommes bien d’accord. S’il y a un domaine artistique où cette appellation fourre-tout ne veut rien dire, c’est bien celui des spectacles musicaux qui ne connaît jamais de répit. Je viens d’en voir plus d’une centaine depuis le 11 juin, alors…

Il y aura quelques autres centaines de spectacles de ce genre d’ici Noël. Lesquels voir, d’autant plus que les calendriers de novembre et de décembre sont loin d’être complets? Allons-y à l’évidence, tant les gros canons d’ici et d’ailleurs sont omniprésents cet automne. Ces artistes de premier plan, tous genres confondus, sont d’ailleurs bien conscients de leur popularité. Ce ne sont pas les programmes doubles et les supplémentaires qui manquent à l’agenda.

Plus »

Angus Young, en prestation à Boston le 22 août. Photo AP/Winslow Townson

Angus Young, en prestation à Boston le 22 août. Photo AP/Winslow Townson

Malcolm Young est hospitalisé à vie pour démence. Phil Rudd est en taule. Et pourtant, même privé de son guitariste rythmique des débuts et de son batteur arrivé en 1975, AC/DC a fait la démonstration, lundi soir au Stade olympique, que l’essentiel était toujours au rendez-vous.

L’essentiel, c’est un chanteur (Brian Johnson) encore capable d’interpréter le répertoire de toutes les époques du groupe, un guitariste de légende (Angus Young) aussi fougueux que l’écolier dont il porte encore l’uniforme et des chansons immortelles connues de deux ou trois générations d’amateurs.

Plus »

Jacques Brel et le pianiste Gérard Jouannest accompagné de l'Orchestre Lamoureux en studio à Paris en février 1961
Jacques Brel et le pianiste Gérard Jouannest, accompagnés de l’Orchestre Lamoureux, en studio à Paris en février 1961

« Quand je suis venu la dernière fois avec Brel en février 1967, on m’a dit : ‘C’est la dernière fois que tu viens au Québec.’ Je suis revenu très souvent. » Celui qui raconte l’anecdote en souriant, c’est Gérard Jouannest, le conjoint et pianiste de Juliette Gréco, mais aussi l’ami, le pianiste et le compositeur de Jacques Brel.

Les titres de légende Ne me quitte pas, Madeleine, Bruxelles, Le tango funèbre, Mathilde, On n’oublie rien, La chanson des vieux amants, J’arrive et plusieurs autres ont été façonnés par le pianiste de formation classique, aussi doué sur les ivoires qu’il est discret dans la vie.

Plus »

The Edge et Bono, à Inglewood il y a quelques jours. Photo AP/Rich Fury

The Edge et Bono, à Inglewood il y a quelques jours. Photo AP/Rich Fury

Montréal – Le nouveau disque s’intitule Songs of Innocence. La tournée porte le nom d’iNNOCENCE + eXPERIENCE. En grosses lettres… C’est en définitive un concept entre la jeunesse et la sagesse que propose U2 avec sa tournée mondiale qui faisait escale vendredi au Centre Bell, pour le premier de quatre spectacles au Québec.

Il y a belle lurette que les quatre Irlandais ont perdu l’innocence de leur jeunesse, mais en raison de leur expérience, ils sont capables de la faire revivre à l’aide d’une production scénique qui fera époque.

Plus »

Loud Lary Aujst

Loud Lary Ajust

Loud Lary Ajust, un trio qui mélange français et anglais, ne verra pas son album Blue Volvo retenu dans la catégorie album hip-hop de l’année lors du prochain Gala de l’ADISQ, pas plus que dans la catégorie album anglophone de l’année d’ailleurs, a-t-on appris vendredi matin dans La Presse.

Une affaire de chiffres… Une histoire de langue… Une controverse (une autre)… Et la preuve que le son vibrant et actuel qui émane de la rue est toujours en mouvance, souvent trop rapide pour les galas, qui catégorisent la musique à des fins de remises de prix.

Plus »