Blogue de Philippe Rezzonico

Dix concerts à voir en octobre

vendredi 2 octobre 2015 à 13 h 50 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Ringo Starr sera à Montréal pour une rare visite en octobre. AP/Mark Duncan

Ringo Starr sera à Montréal pour une rare visite en octobre. AP/Mark Duncan

Terminés, les festivals en plein air. Le mois d’octobre est déjà là avec son temps plus frais, raison supplémentaire d’aller vous réchauffer dans une salle près de chez vous et de vibrer au son de la bonne musique.

Octobre offre une intéressante variété de jeunes artistes contemporains d’ici (Milk & Bones, Bernhari, Dead Obies) et d’ailleurs (Benjamin Clementine, Leon Bridges) ainsi que de super vedettes de chez nous (Jean Leloup, Plume) et de l’autre côté de l’Atlantique (Mark Knopfler). Pensez-y, on a même droit à un membre des Beatles! On ne va pas s’ennuyer.

Mark Knopfler, salle Wilfrid-Pelletier (7 octobre) : Si vous aimez la guitare, il est bien difficile de ne pas aimer ce type qui s’est fait connaître avec Dire Straits. Il y a maintenant une éternité que Knopfler fait cavalier seul, et les compositions du nouveau Tracker seront au menu pour cette nouvelle visite. Également à Toronto (Massey Hall, 6 octobre) et à Niagara Falls (Fallsview Casino Resort, 14 octobre).

Milk & Bone, Théâtre Virgin Mobile Corona (7 octobre) : Nous avons vu tellement souvent le duo électro-pop féminin de Milk & Bone se produire en première partie d’autres artistes récemment qu’il est plus que temps que Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin soient les têtes d’affiche d’un spectacle. Et ça ne sera pas le cas uniquement à Montréal. Bien mérité. Aussi à Sherbrooke (Boquébière, 24 octobre), à Toronto (The Drake, 28 octobre) et à Granby (Église unie de Granby, 29 octobre).

Shania Twain, Centre Vidéotron (9 octobre) : Shania Twain a donné son dernier spectacle à Montréal cette année et elle poursuit en octobre cette tournée d’adieu partout au pays. Remarquez qu’elle n’a que 50 ans, j’ai des doutes que ce soit la « dernière tournée », mais ne sait-on jamais.

Aussi à Toronto (Centre Air Canada, 11 octobre), à Regina (Centre Brandt, 18 et 19 octobre), à Grande Prairie (Place Revolution, 21 octobre), à Prince George (Centre CN, 22 octobre), à Victoria (Centre Memorial Save On Foods, 24 et 25 octobre) et à Kelowna (Place Prospera, 27 octobre).

Bernhari, Théâtre Fairmount (9 octobre) : Le monsieur a eu un été chargé. On l’a vu aux FrancoFolies, au Festival d’été de Québec, à Osheaga, etc. Payant, tout ça. Il est en nomination à l’ADISQ pour le Félix de révélation et pour celui du meilleur album alternatif de l’année. Il est également en nomination au GAMIQ pour l’album indie rock de l’année. Bref, une bonne raison d’aller le voir sur scène à Montréal ou à Gatineau (Cabaret la Basoche, 23 octobre).

Plume, Cinquième Salle de la Place des Arts (du 14 au 17 octobre) : Le rock and roll du grand flanc-mou, on le connaît bien. C’est moins le cas du Plume poétique, qui tiendra l’affiche avec le spectacle Récidives, en mode acoustique avec Jean-Claude Marsan (guitare) et Grégoire Morency (contrebasse). Belle occasion d’entendre des chansons peu ou jamais interprétées sur scène par notre Plume national.

Également à Québec (salle Octave-Crémazie, 22 et 23 octobre), à Laval (Maison des Arts, 24 octobre) et dans une douzaine de villes du Québec d’ici la fin de l’année. D’autres supplémentaires à Montréal en décembre et en mars. Consultez l’horaire de la tournée ici (lien à ajouter).

Dead Obies, Centre Phi (du 14 au 16 octobre) : Un spectacle des Dead Obies, ce n’est pas triste. Ceux qui seront offerts au Centre Phi à la mi-octobre ont toutefois un cachet bien particulier, car les membres du groupe vont en profiter pour enregistrer leur prochain album avec le concours de Kalmunity, un autre collectif canadien. Bref, on crée et on fait la fête en même temps. Coup double.

Benjamin Clementine, L’Astral (16 octobre) : Un piano et une voix, voilà un duo a fait ses preuves. Mais quand la voix est celle, grave et profonde, de Benjamin Clementine, qui a frappé l’imaginaire lors de son passage au Festival de jazz en 2014, ça rend la rencontre des plus intéressantes. Aussi à Toronto (Adelaide Hall, 18 octobre).

Ringo Starr, Théâtre St-Denis (21 octobre) : Le plus récent passage de Ringo à Montréal remonte à 2001. Le précédent? En 1964, avec ses copains des Beatles. Ringo, c’est de la visite rare sur nos terres. Comme le veut la tradition du All-Starr band, le célèbre batteur se pointe avec des accompagnateurs différents de ses précédentes tournées.

Cette année, nous aurons droit à Steve Lukather (Toto), Gregg Rolie (membre fondateur de Santana), Todd Rundgren et Richard Page (Mr. Mister). Au menu, des chansons interprétées par Ringo du temps des Beatles, des chansons de la carrière solo de Ringo et des succès des groupes représentés par ses collègues. Aussi à Vancouver (Théâtre Queen Elizabeth, 9 octobre), à Edmonton (Auditorium Jubilee, 12 octobre), à Calgary (Auditorium Jubilee, 13 octobre) et à Toronto (Massey Hall, 20 octobre).

Leon Bridges, théâtre Virgin Mobile Corona (22 octobre) : Chaque génération nous amène des artistes qui s’abreuvent au passé ou qui nous le rappellent. C’est le cas du jeune Afro-Américain Leon Bridges, dont les comparaisons avec Otis Redding et Sam Cooke ont fusé dès le départ.

Quand je le vois interpréter Comin Home avec sa guitare, j’ai l’impression de voir Robert Johnson et d’entendre Cooke. Quand il chante Smooth Sailin’ en dansant dans son complet rétro, on croit revoir Redding lors de son passage à Londres. On a hâte au 22 octobre. Également à Toronto (Danforth Music Hall, 23 octobre).

Jean Leloup avec orchestre à Paradis City, Métropolis (22, 23, 24, 29 et 30 octobre, 7 novembre) : Depuis sa sortie au mois de février, l’album À Paradis City s’est écoulé à plus de 80 000 exemplaires (certification platine). Il n’y a guère que Jean Leloup et une poignée d’artistes qui peuvent faire un coup d’éclat pareil durant une crise permanente de l’industrie du disque au Québec, en 2015.

L’engouement pour le spectacle va de pair. Il vous reste quelques jours pour apprendre les chorégraphies de Leloup… Également à Québec (Capitole, 31 octobre et 1er novembre). D’autres supplémentaires sont prévues à Montréal et à Québec en 2016.