Blogue de Philippe Rezzonico

10 spectacles à voir à l’automne

vendredi 4 septembre 2015 à 14 h 35 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Coeur de pirate (AFP/Getty Images/Xavier Leoty)

Coeur de pirate (AFP/Getty Images/Xavier Leoty)

Les consignes de mon patron étaient impératives. Il ne voulait pas voir le mot « rentrée » pour titrer ce texte. Et nous sommes bien d’accord. S’il y a un domaine artistique où cette appellation fourre-tout ne veut rien dire, c’est bien celui des spectacles musicaux qui ne connaît jamais de répit. Je viens d’en voir plus d’une centaine depuis le 11 juin, alors…

Il y aura quelques autres centaines de spectacles de ce genre d’ici Noël. Lesquels voir, d’autant plus que les calendriers de novembre et de décembre sont loin d’être complets? Allons-y à l’évidence, tant les gros canons d’ici et d’ailleurs sont omniprésents cet automne. Ces artistes de premier plan, tous genres confondus, sont d’ailleurs bien conscients de leur popularité. Ce ne sont pas les programmes doubles et les supplémentaires qui manquent à l’agenda.

Madonna, Centre Bell (9 et 10 septembre) : Madonna ne s’est pas arrêtée à Montréal pour sa tournée Re-Invention en 2004, mais elle est depuis devenue une artiste assidue chez nous. Ses spectacles de 2006 (tournée Confessions) et de 2008 (tournée Hard Candy) ont été présentés deux soirs au Centre Bell. Celui de 2012 (tournée MDNA) n’a eu droit qu’à une seule date. Nous aurons droit à un autre doublé en 2015 à Montréal pour la tournée mondiale de l’album Rebel Heart, dont le coup d’envoi aura lieu au Québec.

Pour une rarissime fois en cette ère d’Internet, tant le spectateur que le critique pourront assister à une vraie de vraie première mondiale le 9 septembre. Il n’y aura pas de clips à visionner sur YouTube d’une précédente prestation ou de photos du spectacle qui se baladeront dans le cyberespace. Surprise totale. Aussi présenté à Québec (Centre Vidéotron, 21 septembre) et à Toronto (Centre Air Canada, 5 et 6 octobre).

Metallica, Colisée Pepsi (14 septembre) et Centre Vidéotron (16 septembre) : Qui d’autre que le groupe métal favori des amateurs de ce genre musical de la région de Québec pouvait donner le spectacle de clôture du Colisée Pepsi et être le premier band de calibre international à faire vibrer le tout nouveau Centre Vidéotron? C’était l’évidence.

Comme ça a été le cas à Montréal en 2014 au festival Heavy Montréal, la visite de Metallica à Québec se veut la seule occasion de voir le groupe de San Francisco en terre canadienne cette année. On peut s’attendre à voir et à entendre deux spectacles très variés, quant à la sélection de chansons. Tous aux abris, ça va chauffer.

Cœur de pirate, Métropolis (16 septembre) : Avec un nouvel album majoritairement anglophone (Roses) visant à percer le marché international anglo-saxon et un premier extrait enregistré en français et en anglais (Oublie-moi/Carry On) visant les marchés francophones et anglophones, : la table est mise pour ce spectacle au Métropolis, qui risque d’être bondé, n’en doutez pas.

Également à Vancouver (Commodore Ballroom, 19 septembre), Québec (L’impérial, 1er octobre), Saguenay (Théâtre Banque Nationale, 2 octobre), Toronto (Théâtre Phoenix, 7 octobre), Sherbrooke (Théâtre Granada, 9 octobre), Sainte-Thérèse (Théâtre Lionel-Groulx, 14 octobre), Saint-Jérôme (Salle André-Prévost, 16 octobre), Gatineau (Salle Odysée, 17 octobre), Brossard (L’Étoile, 20 octobre) et Terrebonne (Salle Desjardins, 28 octobre).

Stromae, Centre Bell (28 et 29 septembre) : L’an dernier, le Belge a trôné au sommet de mon palmarès personnel dans la catégorie meilleur spectacle de l’année. On l’attendait cet été à Osheaga, mais des problèmes de santé l’ont contraint à annuler sa participation à l’événement.

On va donc le revoir là où il avait cassé la baraque en 2014. L’effet de surprise n’y sera plus, forcément, mais parions que Stromae ne va pas donner dans la redite intégrale. Le monsieur est trop imprévisible et original. Il sera aussi à Toronto (Echo beach, 26 septembre).

Stevie Wonder, Centre Bell (30 septembre) : Non, nous ne sommes pas en 2015, mais bien en 1976. Du moins, c’est l’impression qui risque de prévaloir durant de longs moments ce soir-là, quand Stevie Wonder nous offrira les chansons de son chef- d’œuvre paru il y a près de quatre décennies. Stevie pourrait-il surpasser l’intensité de sa prestation à la place des Festivals durant le Festival international de jazz de Montréal de 2009? Réponse le 30 septembre. Aussi à Toronto (Centre Air Canada, 9 octobre).

Stevie Wonder (AP Photo/Evan Vucci)

Stevie Wonder (AP Photo/Evan Vucci)

Plume, Cinquième salle de la Place des Arts (14 au 17 octobre et 9 au 12 décembre) : Le rock ‘n’ roll du grand flanc- mou, on le connaît bien et Plume l’a revisité plus d’une fois ces dernières années. Le spectacle Récidives, en revanche, c’est l’autre Plume. Le Plume poétique, dirons-nous. Surtout, c’est Plume Latraverse en mode acoustique, accompagné du guitariste Jean-Claude Marsan et du contrebassiste Grégoire Morency. C’est l’occasion d’entendre des chansons peu ou jamais interprétées sur scène.

Également à Saint- Eustache (La petite église, du 2 au 5 septembre), à Saint-Jérôme (salle André-Prévost, 19 septembre), à Sorel (Café-théâtre Les Beaux Instants, 25 septembre), à Québec (salle Octave-Crémazie, 22 et 23 octobre), à Laval (Maison des arts, 24 octobre) et dans une douzaine d’autres villes du Québec d’ici la fin de 2015. Horaire de tournée complet sur le site de Plume.

Jean Leloup avec orchestre à Paradis City, Métropolis (22, 23, 24, 29 et 30 octobre, 7 novembre) : Il y a peu d’artistes québécois ayant plus de 25 ans de carrière qui peuvent faire un malheur sur disque de nos jours. C’est le cas de Jean Leloup, dont l’album À Paradis City s’est écoulé comme des petits pains chauds: certification or (40 000 exemplaires) après deux semaines, en février et certification platine (80 000), cette semaine. L’engouement pour le spectacle à venir va de pair.

Cinq des six prestations de Jean Leloup avec orchestre à Paradis City au Métropolis affichent complet, tout comme les deux prévues au Capitole de Québec, le 31 octobre et 1er novembre. On pourra y voir John the Wolf avec un gros, gros groupe derrière lui. C’est l’événement musical de l’automne. D’autres supplémentaires sont prévues en 2016 à Montréal et à Québec.

Marina and the Diamonds et Christine and the Queens, Métropolis (3 novembre) : Il s’agit de la deuxième virée de la Marina britannique après le festival Osheaga, et du troisième passage à Montréal de la Christine française après le festival Montréal en lumière en février et Osheaga. J’y étais chaque fois, et j’y retourne en courant tellement ces deux femmes sont impressionnantes, dynamiques et habitées sur les planches. C’est le programme double idéal pour irradier de lumière et de plaisir quand la grisaille de novembre se sera installée.

Jean Leloup en solo à Paradis City, Salle Wilfrid-Pelletier (5 décembre) : Non, il ne s’agit pas du même spectacle que celui mentionné plus haut. Premièrement, parce que Jean Leloup tout seul et avec un groupe, ce n’est pas pareil. Ceux qui étaient au Spectrum de Montréal à l’automne 2000 s’en souviennent. Leloup avait joué tout seul près d’une demi-heure devant le rideau avant de rejoindre son groupe. Ça avait été une soirée de contrastes, s’il en fut une.

Au-delà de la forme, il y a le fond. En solo, l’occasion est trop belle pour Leloup de ressortir de ses fonds de tiroirs de belles oubliées. Également à Québec (Grand théâtre, les 11 et 12 décembre). D’autres supplémentaires sont à venir en 2016.

Patrick Watson, Métropolis (15 et 16 décembre) : Bien sûr, on a vu l’ami Patrick à Osheaga. Toutefois, du Patrick Watson, cela se savoure dans un environnement contrôlé, où toute la beauté de sa musique exulte. Il termine sa tournée dans sa ville avec un doublé qui s’annonce couru. Remarquez, si vous êtes trop impatient pour le (re)voir et que vous êtes ailleurs au Canada, ce ne sont pas les occasions qui manquent de l’applaudir cet automne.

Il sera aussi à Ottawa (festival City Folk, 18 septembre), à Winnipeg (théâtre Garrick Theatre, 30 septembre), à Edmonton (Starlite Room, 2 octobre), à Calgary (théâtre MacEvan Theatre, 3 octobre), à Vancouver (Commodore Ballroom, 5 octobre) et à Nanaimo (Errington War Memorial Hall, 6 octobre).