Billets publiés en mai 2015

Diana Krall au FIJM lors des ses spectacles solo en 2011. Photo FIJM/Denis Alix

Diana Krall au FIJM lors des ses spectacles solo en 2011. Photo FIJM/Denis Alix

Montréal, le 29 juin 2014. Devant une marée humaine, Diana Krall boucle un spectacle de près de deux heures sur la place des Festivals en ouverture du Festival international de jazz. La prestation livrée dans une chaleur moite nous fait pénétrer dans un univers musical coloré et théâtral qui contraste avec la sobriété à laquelle la pianiste nous a habitués depuis plus de 20 ans.

Imprévisible Diana Krall. Presque insaisissable, en fait, depuis plus d’une décennie. Pour son retour dans la série Jazz à l’année, un survol de son histoire d’amour et de son lien indéfectible avec Montréal et le FIJM s’impose.

Plus »

Foule importante lors du spectacle de Loco Locass aux FrancoFolies de Montréal en 2014
Foule importante lors du spectacle de Loco Locass aux FrancoFolies de Montréal en 2014 (Photo : FrancoFolies de Montréal)

En dévoilant mardi leur programmation extérieure, les FrancoFolies de Montréal ont clairement annoncé que c’est dans la rue que l’on fera la fête du 11 au 20 juin.

Toutefois, les quelque 120 prestations prévues sous le soleil, les étoiles ou la pluie ne peuvent masquer le fait que l’édition 2015 du festival francophone est celle qui propose le moins de spectacles payants depuis au moins 15 ans. Bienvenue dans la nouvelle réalité des Francos.

Plus »

Ariane Moffatt
Ariane Moffatt, que l’on voit lors du lancement de 22 h 22, a fait un carton vendredi soir au Métropolis.

Elle m’a bien eu, la belle Ariane, avec 22 h 22, son disque onirique parfois aérien, tantôt atmosphérique, nappé de musique électro somme toute pas trop remuante. Charmé, étais-je, à l’écoute de l’album. Mais taillée pour la scène, cette galette? Je doutais un peu. Pourtant, depuis le temps que je la vois sur les planches. J’aurais dû savoir…

Vendredi soir au Métropolis, à 22 h 22 tapant (attention, concept!), Ariane a arrimé Eye of the Tiger, de Survivor, à la finale endiablée de Soleil chaleur et une foudroyante onde de choc a balayé la salle de la rue Sainte-Catherine. Si la naissance de ses jumeaux a, de son propre aveu, transformé la femme, l’artiste a démontré qu’elle ne cesse de se renouveler.

Plus »

Le DJ Dillon Francis à Île Soniq en 2014
Le DJ Dillon Francis à Île Soniq en 2014
Le Piknic Électronik, Mutek et Île Soniq s’adressent en bonne partie à des clientèles différentes, mais leur programmation repose sur un dénominateur commun : la musique électronique sous toutes ses déclinaisons.

À la veille du retour des trois festivals à Montréal, la question est d’actualité. Est-ce que ce genre musical se porte bien en 2015? Aucun doute là-dessus, à en juger par les réponses de ceux qui sont aux commandes de ces événements. Et cette popularité croissante pourrait n’être que le prélude à des années encore plus foisonnantes.

Plus »

Louis-Jean Cormier au Métropolis à MontréalLouis-Jean Cormier au Métropolis à Montréal

Rien de tel que la parution d’un nouveau disque et une nouvelle tournée pour voir où se situe un artiste en regard de son passé récent. Progresse-t-il? Fait-il du sur-place? Ou bien, malheureusement, régresse-t-il?

La réponse offerte jeudi soir par Louis-Jean Cormier à cette interrogation a été à ce point sans équivoque qu’il y a de quoi être bouchée bée. La tournée de l’album Les grandes artères, paru en mars, et sa virée amorcée depuis seulement quelques semaines, peut-elle être – déjà – aussi convaincante que celle du Treizième étage? Peu de gens en doutaient en sortant du Métropolis.

Plus »

Kevin Parker de Tame Impala au festival Coachella le mois dernier. Photo AP

Kevin Parker, de Tame Impala, au festival Coachella le mois dernier. Photo AP

Nous sommes au début mai, même si le mercure et le temps n’en font pas toujours foi. Pour ce qui est des spectacles, le mois de mai est le dernier rempart des prestations en salle avant que les scènes extérieures n’imposent leur loi devant des dizaines de milliers de festivaliers.

Cela se vérifie sur la grille pour les prochaines semaines, avec un nombre bien plus considérable de spectacles dans des salles de taille moyenne que dans des arénas. Chaleur et proximité au menu, donc, et sans crainte d’intempéries. Le mois prochain, on ira jouer dehors.

Plus »