Billets publiés en janvier 2014

Jake Bugg est là pour durer

lundi 13 janvier 2014 à 2 h 37 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Jake Bugg au Hammersmith de Londres, en décembre. Photo AP/Joel Ryan

Jake Bugg au Hammersmith de Londres, en décembre 2013. Photo AP/Joel Ryan

MONTREAL – Le passage de Jake Bugg au festival Osheaga à l’été 2013 a été l’occasion de découvrir l’auteur-compositeur-interprète sur scène. Son retour au théâtre Virgin Mobile Corona en septembre a été la confirmation que le jeune homme natif de Nottingham n’était pas un feu de paille attisé par de bonnes critiques et la volatilité des réseaux sociaux.

À défaut de parler de consécration, le troisième spectacle offert par Bugg à Montréal en moins de six mois, dimanche soir, au Métropolis, aura mené à une certitude : pour paraphraser la phrase fétiche de la chanson de Neil Young Hey hey my my (into the black), Jake Bugg est là pour durer.

Plus »

American Idiot : une production dynamique qui fait écho au disque du même nom. Photo fournie par la production.

American Idiot : une production dynamique qui fait écho au disque du même nom. Photo fournie par la production.

Qui aurait cru, à sa parution en 2004, que American idiot, disque dont la trame narrative reposait sur un antihéros et dénonçait par la bande les politiques du président George W. Bush, obtiendrait un tel succès, au point de devenir une production musicale issue de Broadway qui allait être présentée au Québec en 2014? Peu de gens, en vérité.

Les compositions de cet album phare du trio américain Green Day figurent pourtant parmi les plus intéressantes jamais nées de la plume de Billie Joe Armstrong. Dix ans après sa parution, le paysage ayant changé, c’est finalement l’opéra punk du 21e siècle qui prend le dessus sur l’aspect politique, même si ce dernier n’est pas complètement évacué.

Plus »