Billets publiés le 18 juillet 2013

Le Français rouspète pour un rien, l’Italien se plaint de tout et le Britannique proteste sans perdre son flegme. Quant à l’Américain, il est souvent le fort en gueule. Le Québécois, lui, il chiale…

C’était le mot d’ordre pour l’animateur Emmanuel Bilodeau et ses invités durant le gala du chialage présenté mercredi au Festival Juste pour rire, le troisième de la cuvée 2013 portant sur les obsessions des Québécois. Le gala a provoqué son lot de rires, mais n’a pas été désopilant. Peut-être parce que les humoristes n’ont pas tous respecté la thématique. Oui, oui… Le critique chiale déjà, lui aussi.

Plus »