Musique

Le « beatbox »

samedi 20 juin 2015 à 9 h 14 par
Platines

© iStockphoto / miss_pj

Le « human beat box », c’est-à-dire boîte à rythmes humaine, est l’art de reproduire des bruits, des sons et des musiques avec la bouche. Il est apparu quelques années après la naissance du hip-hop à la fin des années 1970. Le « beatbox » est donc dérivé de ce mouvement artistique, culturel et social issu des ghettos du Bronx à New York.

Ces artistes, les « beatboxers », imitent surtout des bruits de percussions et de « scratchs » (base rythmique des disques-jockeys qui consiste à faire tourner à la main un disque vinyle, d’avant en arrière, la pointe de lecture du tourne-disque toujours posée sur le disque).

Le « beatbox » est un phénomène relativement nouveau qui s’étend dans l’univers musical underground. Rahzel, l’un des membres du groupe The Roots est le « beatboxer » le plus reconnu au monde, ce qui lui a valu le surnom de « Godfather of noyze », le parrain du bruit. Il est capable de créer un large registre de percussions vocales tout en chantant simultanément. En réalité, la percussion vocale, « le beat » vient toujours avant la voix, mais l’enchaînement des deux est tellement rapide que l’illusion auditive est parfaite.