Blogue de Sophie-Hélène Lebeuf

Les mots pour le dire : le séisme vu par des écrivains

Lundi 17 janvier 2011 8 h 13 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Lorsque la terre a tremblé en Haïti, le 12 janvier 2010, il y avait sur place de nombreux écrivains. Ils devaient participer au festival littéraire Étonnants voyageurs. Plusieurs d’entre eux ont pris leur plume pour se souvenir, pour témoigner de l’horreur, pour rendre hommage aux disparus et aux survivants, qui ont dû relever la tête avec courage.

J’ai demandé à l’écrivain montréalais d’origine haïtienne Rodney Saint-Éloi, fondateur et directeur général de la maison d’édition Mémoire d’encrier, de nous parler des oeuvres écrites dans la foulée du séisme. 

La liste qui suit (qui n’est pas exhaustive) les énumère, mais je vous invite à écouter l’entrevue que M. Saint-Éloi m’a accordée, dans laquelle il les commente et les explique plus en détail. J’ai inclus des hyperliens pour ceux qui désirent avoir plus d’informations sur ces auteurs. Les liens mènent au site d’Étonnants voyageurs.

Les témoignages d’écrivains haïtiens ou de la diaspora

  • Tout bouge autour de moi, de Dany Laferrière, chez Mémoire d’encrier 
  • Failles, deYanick Lahens (une femme), aux Éditions Sabine Wespieser 
  • Haïti parmi les vivants, un collectif, coédition Actes Sud – Le Point
  • Haïti, kenbé la! de Rodney Saint-Éloi (Haïti, redresse-toi!) aux éditions Michel Lafon

Les témoignages d’étrangers

  • Sous les décombres de l’hôtel Montana, récit d’un survivant en Haïti, de Marc Perreault, aux Éditions Les Intouchables. L’auteur est un ingénieur. Il accompagnait son collègue, l’ex-député libéral Serge Marcil. 
  • Le tremblement, Haïti, 12 janvier, de Louis-Édouard Martin, chez Arléa 
  • Unshaken : Rising from the ruins of Haiti’s Hotel Montana, de l’Américain Dan Woolley.

Les romans

  • Les Immortelles, de Makenzy Orcel, chez Mémoire d’encrier
    « Les bien-pensants se sont occupés de tout sauf des putes, ces immortelles qui donnent sens, vie et tendresse au corps de la ville », écrit le jeune écrivain dans cette oeuvre, qui est son premier roman.
  • Corps mêlés, de Marvin Victor, Éditions Gallimard
    Le récit raconte l’histoire d’une mère qui a perdu sa fille dans le séisme.

 Un livre de photos

  • Haïti, le dur devoir d’exister, photographies d’Amélie Baron et textes de Lyonel Trouillot, chez Mémoire d’encrier

 Des essais

Enfin, des livres de réflexion sur l’avenir d’Haïti et sa reconstruction. 

  • Refonder Haïti? collectif sous la direction de Pierre Buteau, Rodney Saint-Éloi et Lyonel Trouillot. Il s’agit de trouver un discours haïtien à cette crise haïtienne. Propositions et « utopies » de 43 citoyens.
  • Construction d’une Haïti nouvelle. Lancée par le Groupe de réflexion et d’action pour une Haïti nouvelle (GRAHN), cette oeuvre collective y va d’une centaine de propositions pour rebâtir Haïti. Les recommandations s’articulent autour de grands thèmes comme la création d’emplois, la santé publique, l’éducation, l’environnement, la gouvernance, la culture, etc.

Une journée de commémoration

Pour commémorer les 300 000 vies perdues et rendre hommage à ceux qui restent, 17 auteurs haïtiens et de la diaspora, dont Dany Laferrière, Frankétienne, Évelyne Trouillot et Rodney Saint-Éloi, ont accepté d’écrire de courts textes sur le tremblement de terre.

Publiés dans le quotidien haïtien Le Nouvelliste sous le nom Hommage aux victimes, aux survivants, aux héros, à nous tous… ils ont également été lus à la télévision nationale haïtienne. Je vous invite à écouter cet extrait, dans lequel Rodney Saint-Éloi a accepté de lire Une douleur comme un grand coup de tonnerre!, qu’il a composé à cette occasion. 

S’il était présent en Haïti en pensée et en prose, l’écrivain a cependant souligné l’anniversaire du tremblement de terre à la Maison d’Haïti dans le quartier Saint-Michel. Cette journée de commémoration était pour la communauté haïtienne « une façon d’être debout », « de faire ensemble le deuil » et de dresser un bilan, m’a-t-il expliqué dans cet autre extrait

Anniversaire du séisme en Haïti : 17 auteurs se souviennent

Des oeuvres essentielles

Si vous voulez « monter une petite bibliothèque haïtienne », voici les cinq premiers titres pour amorcer votre collection, vous conseille Rodney Saint-Éloi. Si vous désirez plus d’informations sur ces oeuvres, je vous invite à écouter cet extrait de l’entrevue.

  • Gouverneurs de la rosée, de Jacques Roumain, réédité chez Mémoire d’encrier
    LE grand roman de littérature haïtienne selon M. Saint-Éloi, l’incontournable, « celui avec lequel il faut commencer. Publié en 1944, ce roman posthume, considéré comme le chef d’oeuvre de l’auteur, a été achevé quelques semaines avant sa mort. Il raconte la vie d’un vieux couple d’Haïtiens et le retour de leur fils, qui revient au pays après 15 ans à l’étranger.
  • Une journée haïtienne, collectif sous la direction de Thomas Spear, chez Mémoire d’encrier et Présence africaine
    Il s’agit d’un ensemble de courts textes, d’instantanés écrits par 40 auteurs qui racontent une journée qu’ils ont vécue. De « petites émotions » et « des textes d’une grande beauté, passionnés et qui font rire », résume Rodney Saint-Éloi.
  • Ainsi parla l’oncle, de Jean Price-Mars. Réédité chez Mémoire d’encrier en double édition avec Revisiter l’oncle
     « Précurseur de la négritude », Jean Price-Mars a écrit avec Ainsi parla l’oncle « le premier grand essai haïtien ». Le livre a été publié pour la première fois en 1928, durant l’occupation américaine d’Haïti.
  • Amour, colère et folie, de Marie Vieux Chauvet. Emina Soleil et Maisonneuve & Larose.
    Un triple roman « extraordinaire », selon M. Saint-Éloi. Paru pour la première fois en 1968, ce triptyque, qui à l’époque a été censuré, dénonce le pouvoir en place et la bourgeoisie.
  • Anthologie secrète, de Davertige
    Dernière suggestion de Rodney Saint-Éloi : des poèmes de Villard Denis, une grande voix de la poésie haïtienne et antillaise. Le poète a changé son nom pour Davertige, qui donne le vertige. Une poésie qui « aide à vivre », dit M. Saint-Éloi.

Bonne lecture et agréables découvertes!