Blogue de Denis Castonguay

Moisson Rimouski-Neigette sur la bonne voie avec Louis Vézina

Mardi 4 décembre 2012 à 5 h 05 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Après une brillante carrière dans le commerce d’automobiles, Louis Vézina met maintenant son expérience au service de la banque alimentaire Moisson Rimouski-Neigette. Portrait d’un homme d’affaires engagé dans sa communauté.




C’est en juin 2008 que Louis Vézina a accepté la direction de Moisson Rimouski-Neigette. L’ex-propriétaire de la concession Médaillon Ford à Rimouski venait de mettre la clé sous la porte de son commerce pour des raisons de santé, mettant un terme à une carrière de 34 ans dans le domaine de l’automobile. Monsieur Vézina dirigeait jusque-là une entreprise florissante avec quarantaine d’employés et un chiffre d’affaires de 15 millions par année.

À 57 ans, l’entrepreneur n’entendait toutefois pas demeurer inactif très longtemps. C’est à la suggestion d’un ami qu’il s’est laissé tenter par l’idée de diriger Moisson Rimouski-Neigette. « Je voulais m’occuper et rendre service » explique monsieur Vézina, se disant était ravi de s’associer à un organisme jouissant d’une excellente crédibilité. En faisant ses premiers pas au sein d’un organisme communautaire, Louis Vézina était conscient que son réseau de contacts dans le milieu des affaires pouvait profiter à Moisson Rimouski-Neigette.

Passion : gestion

Louis Vézina est avant tout un gestionnaire aguerri. C’est pourquoi il s’emploie depuis un peu plus de quatre ans à inculquer chez Moisson Rimouski-Neigette un modèle de gestion emprunté au monde des affaires. « Je suis habitué à prendre des décisions », dit-il. C’est donc avec rigueur qu’il administre le modeste budget de 275 000 $ de l’organisme. Pour ses opérations régulières, Moisson Rimouski-Neigette emploie six personnes à temps plein et compte sur la collaboration d’une dizaine de bénévoles. Toutefois, les subventions ne comblent que 35 % des frais de fonctionnement. « Le reste doit être trouvé ailleurs », confie Louis Vézina. Pour boucler le budget, c’est plus de 175 000 $ qu’il faut recueillir chaque année auprès des entreprises et des partenaires du milieu.

Hausse des dons… et des besoins!

Moisson Rimouski-Neigette jouit d’une excellente réputation dans la région. Année après année, les dons recueillis lors de la Grande collecte, de la Grande guignolée des médias et par le programme Mission Moisson sont en hausse. Mais cette récolte ne suffit pas à combler l’augmentation des demandes de dépannages alimentaires. L’an passé, Moisson Rimouski-Neigette a réalisé en moyenne 310 dépannages par mois, pour un total de 3714 interventions. On dépasse largement les 250 dépannages réalisés lors de la première année d’opération, il y a 20 ans.

Le profil de la clientèle a aussi évolué au fil des ans. Même si environ 80 % des dépannages vont à des bénéficiaires de l’aide sociale, Louis Vézina observe que de plus en plus de travailleurs viennent demander de l’aide. « Au salaire minimum, même en travaillant à temps plein plusieurs personnes n’arrivent pas à joindre les deux bouts ». On aide également des étudiants et des personnes qui tombent dans les zones grises des programmes de l’assurance emploi ou de la CSST. Des familles nombreuses viennent aussi frapper à la porte. On estime que 25 % des bénéficiaires de Moisson Rimouski-Neigette sont des enfants.

Sortir de la dépendance

Moisson Rimouski-Neigette ne se contente pas de distribuer des denrées alimentaires. Pour Louis Vézina, il est important d’aider les personnes à sortir de leur dépendance. C’est dans cette optique que Moisson Rimouski-Neigette soutient les Cuisines collectives, des ateliers d’apprentissage des bases de la cuisine. L’expérience permet de développer les habiletés de consommation, d’améliorer l’autonomie des participants et de briser l’isolement.

De concert avec d’autres organismes communautaires de la région, Moisson Rimouski-Neigette offre aussi une gamme d’activités axées sur l’éducation et la sensibilisation, toujours dans le but de développer l’autonomie de sa clientèle.

Objectif : décroissance

Louis Vézina sourit lorsqu’il explique que l’objectif ultime de Moisson Rimouski-Neigette est à l’inverse de la démarche habituelle du monde des affaires. « Notre but est d’avoir moins de clients », explique-t-il. Même s’il sait qu’enrayer la faim et la pauvreté est une utopie, il espère à tout le moins voir le nombre de dépannages alimentaires diminuer. Moisson Rimouski-Neigette doit rester un organisme de dernier recours qui aide les gens à traverser une période difficile. D’autres ressources doivent intervenir pour les aider à se prendre en main et à retrouver leur autonomie. C’est pourquoi Moisson Rimouski-Neigette entretient des liens étroits avec de nombreux organismes d’aide du milieu.

Entraide et générosité

Moisson Rimouski-Neigette reçoit certaines denrées en vertu de son affiliation aux organismes provinciaux et nationaux d’entraide et de soutien alimentaire. Mais l’organisme ne pourrait répondre à la demande sans la précieuse contribution du milieu. Chaque printemps, une grande récolte de denrées a lieu afin de constituer une réserve pour la banque alimentaire. En 2012, la Grande collecte a permis d’amasser 23 933 $ en argent et 23 870 livres de denrées.

Depuis 2011, les denrées recueillies lors de la Grande guignolée des médias sont redistribuées par Moisson Rimouski-Neigette, en concertation avec le Centre d’action bénévole et les bureaux de paroisses qui pilotent cette collecte. Cet apport de générosité vient calmer la pression sur la banque alimentaire à l’approche du temps des fêtes.

Mais, si la période des fêtes est propice aux élans de générosité, Louis Vézina rappelle que la faim ne connaît pas de répit. « Les gens ont faim 12 mois par année, on a besoin de la générosité 12 mois par année ». Il se dit toutefois persuadé que la générosité de la population continuera d’être au rendez-vous.

On peut faire un don en tout temps en se présentant en personne aux bureaux de Moisson Rimouski-Neigette.

Moisson Rimouski-Neigette

99-A, rue de l’Évêché Est, Rimouski
Téléphone : 418 722-0016
Télécopieur : 418 722-9116