Blogue de Mylène Briand

Un mardi à la banque alimentaire d’Edmonton

Mercredi 28 novembre 2012 à 15 h 40 | | Pour me joindre

Pour me joindre

En me rendant à la toute première banque alimentaire canadienne, j’ignorais que j’allais y rencontrer l’homme le plus chanceux du monde. C’est lui-même qui me l’a confié, Grant, mon guide de ce mardi après-midi. Avec ce sourire dans la voix, on le croirait bien volontiers! Jeune retraité de l’enseignement, Grant occupe maintenant son temps de voyages et d’engagement bénévole, entre autres choses. Tous les mardis, et parfois les jeudis, il confectionne des paniers de nourriture destinés aux agences, qui les redistribueront auprès de leurs usagers respectifs.

Le lieu impressionne tant il est vaste. On y voit des camions stationnés près des débarcadères, derrière lesquels s’affairent des travailleurs, les uns à charger, les autres à décharger des marchandises. La banque alimentaire d’Edmonton est en fait un gigantesque centre de réception, d’entreposage, de tri et de distribution des denrées. L’an dernier, une moyenne de 15 000 personnes par mois ont eu recours à cette aide de dernier recours. Un total de 3,1 millions kg de nourriture pour l’année complète, représentant approximativement 17 millions de dollars. Hormis les paniers de nourriture, 300 000 collations et repas ont aussi été servis. Comme beaucoup de banques alimentaires de l’Ouest canadien, un nombre troublant des personnes à qui est destinée cette aide sont des enfants. Ils constituent 40 % des usagers.

Considérant que 40 800 heures de travail bénévole ont été fournies l’an dernier, l’endroit pouvait paraître un peu désert en ce mardi. La seule personne affectée au triage, Marc, s’est adressée à nous en français à notre grande surprise : c’était sa première journée de bénévolat pour la banque alimentaire, qu’il a connue par le biais de son église. Outre les employés réguliers, il y avait des bénévoles qui, comme Grant, s’y rendent sur une base suffisamment régulière pour qu’il en parle comme d’une équipe. Les étagères semblaient un peu dépouillées, près de l’aire de confection des paniers de base : j’ai compris peu après que cette zone s’anime surtout en présence de groupes dits corporatifs, des employés de diverses entreprises qui consacrent un moment à ces tâches un peu répétitives. Autrement, la structure de cette brigade du mardi montrait son efficacité : une personne faisait des paquets de fruits et de denrées sèches, une personne triait les produits, d’autres s’affairant à remplir les boîtes de nourriture ou à les convoyer. Pour le reste, je laisse à Grant le soin de vous en parler.


Hyperliens complémentaires :

Site de la Banque alimentaire d’Edmonton : http://www.edmontonsfoodbank.com/

Reportage – La première banque alimentaire canadienne fête ses 30 ans : http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2011/02/02/005-charite-anniversaire-edmonton.shtml