Billets classés sous « Black Friday »

Fêtes : le défi de mieux consommer!

Lundi 10 décembre 2012 à 12 h 07 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Je ne vous cacherai pas d’avoir été étonné par les résultats de ventes de la grande fin de semaine de l’Action de grâces aux États-Unis et du Black Friday, jour de soldes qui, traditionnellement, lance la grande période du magasinage des fêtes. Dans le contexte économique des États-Unis, le niveau de confiance qui est fragile et le taux de chômage qui demeure élevé, on aurait pu croire que les Américains auraient modéré leurs ardeurs à l’approche des fêtes.

Mais non. Pas du tout! Selon un sondage de la National Retail Federation, 247 millions de consommateurs ont magasiné dans les commerces et sur le web durant la grande fin de semaine de l’Action de grâces, comparativement à 226 millions en 2011. C’est une hausse de plus de 9 %. Ils ont dépensé 423 $ chacun, en moyenne, soit 6,3 % de plus qu’en 2011. Total des dépenses : 59,1 milliards de dollars.

Un foule se presse pour profiter des aubaines du Black Friday, au Mall of America, le 25 novembre 2011.Et, comme chaque année, nous avons assisté à des scènes surréalistes. Des gens, en file d’attente depuis des heures, devant des magasins, qui se précipitent, se poussent, se marchent dessus, se blessent pour atteindre les produits en solde sur les planchers des commerces qui viennent d’ouvrir, très très tôt le matin du Black Friday. C’est moins violent, disons-le, devant son écran d’ordinateur, où se font toujours un peu plus d’achats tous les ans.

Les gens consomment donc, malgré les inquiétudes, l’état de l’économie et la précarité dans laquelle plusieurs sont enfoncés. Et l’économie carbure à cette consommation! Environ 70 % de nos économies avancées s’appuient sur la consommation de toute sorte. Et pour s’assurer que l’économie ne s’effondre pas, des tonnes de possibilités ont été, de façon ingénieuse et créative, échafaudées au fil du temps pour faire en sorte que les gens ne cessent de consommer : cartes de crédit, marge de crédit, cartes-cadeaux, paiements étalés, marketing et publicités audacieuses et attractives, etc. On peut consommer, sans s’arrêter, mais tout en payant des intérêts bien sûr! Ce système ne prend pas de vacances. Il tourne à fond!

MagasinLes Canadiens ne sont pas en reste. Selon un sondage effectué par Deloitte, 65 % des gens vont acheter entre 1 et 10 cadeaux pour les fêtes. Des cartes cadeaux, de l’argent, des vêtements, des jouets, des produits électroniques. On cherche les soldes et on compare les prix. Au final : on achète! Tellement qu’on prévoit l’ouverture de 12 à 15 centres commerciaux de plus au Canada dans les prochaines années. De plus, en 2013, plusieurs chaînes américaines, dont Target, ont prévu s’installer au Canada.

Il y a de l’argent à faire… et les commerçants se battent pour attirer votre dollar et vos petites cartes de plastique! Selon un autre sondage, celui-là effectué par la BMO, les Canadiens prévoient augmenter de 15,6 % leurs achats de cadeaux en 2012. Et ils vont voyager encore plus cette année. Voici les données tirées du sondage :

Achats

2012

2011

Achats de cadeaux

674 $

583 $

Voyages

563 $

360 $

Divertissements

267 $

307 $

Autres

106 $

147 $

Dépenses du temps des fêtes au pays

Achats

TOTAL

Atl.

Qué.

Ont.

Man./Sask.

Alb.

C.-B.

Achats de cadeaux

674 $

625 $

359 $

924 $

645 $

553 $

673 $

Voyages

563 $

347 $

286 $

801 $

411 $

639 $

529 $

 
Divertissements

267 $

156 $

125 $

383 $

165 $

240 $

323 $

Autres

106 $

99 $

48 $

133 $

61 $

93 $

173 $

L’ingéniosité est au rendez-vous pour vous attirer. Selon Gerrick Johnson, analyste de jouets (vous avez bien lu…) pour BMO Marché des capitaux, « les consommateurs profiteront de nouvelles tactiques des détaillants, comme des systèmes de réservation de jouets innovateurs, des programmes de correspondance de prix plus dynamiques, la livraison le même jour des commandes en ligne et des mises de côté moins chères ».

La consommation est au cœur de notre société. Nous travaillons tous les jours pour produire des services et des biens qui sont ensuite vendus. Mais, le problème, c’est que la roue tourne toujours un peu plus vite. Et les gens s’endettent toujours un peu plus sans prendre garde aux conséquences qui sont, pour certains, désastreuses. Comment éviter les pièges de la consommation?

Ce sont des questions qu’on va se poser jeudi soir à 20 h (HNE) sur RDI. On vous présente une émission spéciale : RDI économie, édition des fêtes, émission d’une heure au cours de laquelle on va aborder quatre thèmes :

  1. Tendance : qu’est-ce qui est bon à acheter et qu’est-ce que vous devez éviter?
  2. Comment éviter les pièges de l’endettement? Mieux consommer, moins consommer?
  3. Qu’est-ce qu’on achète sur Internet? Est-ce moins cher? Qu’est-ce qu’on évite sur Internet?
  4. Et comment consommer de façon responsable? Des trucs.

Source – sondage Deloitte : http://www.deloitte.com/assets/Dcom-Canada/Local%20Assets/Documents/CB/12-2969%20CB%20Holiday%20Survey%202012_FR_FIN.pdf

Source – sondage BMO : http://nouvelles.bmo.com/press-releases/perspectives-2012-de-bmo-sur-les-depenses-du-temps-tsx-bmo-201211080832502002