Blogue de Gérald Fillion

Michael Sabia : +222,2 % en 2011

mercredi 18 avril 2012 à 13 h 48 | | Pour me joindre

Pour me joindre

image facebook
Les analystes s’entendent pour dire que Michael Sabia a remis de l’ordre dans les priorités et dans la gestion des investissements de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Aujourd’hui, trois ans après sa nomination à titre de PDG de l’institution, le comité de rémunération et le conseil d’administration de la Caisse jugent que Michael Sabia a livré une « performance » qui est « supérieure » pour atteindre les « objectifs d’entreprise et individuels fixés en début d’année ».
 
Ainsi, on apprend dans le rapport annuel 2011 que la Caisse a accordé une rémunération totale de 1,74 million de dollars à Michael Sabia au cours du dernier exercice, une hausse de 222,2 % par rapport à 2010. Le PDG touche une prime pour la première fois depuis qu’il est à la Caisse de dépôt.
 
La prime accordée pour 2011 est de 1 200 000 $, soit 400 000 $ touchés maintenant et 800 000 $ déposés dans un « portefeuille de coïnvestissement » qui a pour objectif de « renforcer l’alignement des intérêts des employés ayant le plus d’influence sur la performance organisationnelle et financière de la Caisse sur ceux des déposants sur un horizon à long terme. La valeur des montants des primes de performance différées et coïnvesties variera avec le rendement global absolu moyen de la Caisse durant la période pendant laquelle les primes sont différées, à la hausse comme à la baisse ».
 
Donc, voici en détail la rémunération des « employés ayant le plus d’influence sur la performance » à la Caisse :
 
Le PDG de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia
Michael Sabia, PDG
– salaire : 500 000 $
– prime : 1,2 million $ (33 % cette année, 66 % différés)
– avantages : 40 000 $
– retraite : 0
– total : 1,74 million $ (+222,2 %)
 
 
 
Roland Lescure, 1er v.-p. et chef des Placements
– salaire : 450 000 $
– prime : 1,1 million $ (60 % cette année, 40 % différés)
– avantages : 30 000 $
– retraite : 226 200 $
– total : 1,81 million $ (-7,8 %)
 
Normand Provost, 1er v.-p., Placements privés et chef des Opérations
– salaire : 395 000 $
– prime : 1,325 million $ (49 % cette année, 51 % différés)
– avantages : 30 000 $
– retraite : 270 000 $
– total : 2,02 millions $ (+6,3 % )
 
Daniel Fournier, président du groupe Immobilier et 1er v.-p., Immobilier
– salaire : 450 000 $
– prime : 1,3 million $ (55 % cette année, 45 % différés)
– avantages : 285 000 $
– retraite : 510 300 $
– total : 2,55 millions $ (+79,3 % – note : il est arrivé en juillet 2010)
 
Claude Bergeron, 1er v.-p. et chef de la Direction des risques
– salaire : 375 000 $
– prime : 550 000 $ (50 % cette année, 50 % différés)
– avantages : 296 667 $
– retraite : 103 800 $
– total : 1,33 million $ (-11,1 %)
 
Bernard Morency, 1er v.-p., Déposants et initiatives stratégiques
– salaire : 375 000 $
– prime : 650 000 $ (40 % cette année, 60 % différés)
– avantages : 280 000 $
– retraite : 303 800 $
– total : 1 608 800 $ (+10,2 %)