Blogue de Stanley Pean

Nos rendez-vous de la semaine

Dimanche 30 septembre 2012 à 3 h 21 | | Pour me joindre

De toute évidence, Morphée m’a posé un lapin, ce dont j’ai horreur. Qu’à cela ne tienne! Autant profiter de cette insomnie pour partager avec vous le menu que je vous ai concocté pour cette semaine à Quand le jazz est là. Comme quoi il y a toujours une manière de rendre utiles des moments autrement perdus…

Ce lundi 1er octobre, l’émission sera axée autour de la triple thématique des débuts, des répétitions et des perpétuels recommencements, illustrée notamment par un certain standard des frères Gershwin que la séductrice Shirley Horn susurre avec sa sensualité coutumière : « Oooh, do it again. » Et puisqu’en matière d’amour une fois ne suffit pas, il faudra remettre ça encore et encore et encore.

Il y a tout juste une dizaine de jours, plusieurs d’entre vous m’ont écrit, émerveillés par les plages de Gouache (Universal), le récent album de Jacky Terrasson que je vous ai fait entendre, dont celles qui mettaient de l’avant la voix magnifique de Cécile McLorin-Salvant. Dans la foulée de la parution de cet excellent disque, je vous proposerai un portrait du pianiste, avec des extraits de ses précédents opus et quelques-unes de ses plus belles rencontres musicales, avec par exemple les chanteuses Rigmor Gustafsson et Cassandra Wilson, le flûtiste Emmanuel Pahud et les trompettistes Tom Harrell et Wallace Roney.

Dans la foulée de la parution de cet excellent disque (Gouache, de Jacky Terrasson), je vous proposerai un portrait du pianiste, avec des extraits de ses précédents opus et quelques-unes de ses plus belles rencontres musicales.

Le lendemain, nous braquerons nos projecteurs sur quelques artistes qui prennent part au 13e Off festival de jazz de Montréal, dont le trompettiste Joe Sullivan, qui donnera le coup d’envoi à cet événement incontournable de l’automne métropolitain à la tête de son big band. Nous nous intéresserons aussi au disque Triades (Effendi), réunissant le trio vocal formé de Sonia Johnson, d’Annie Poulain et de Charles Biddle Jr, et un combo sous la direction de la pianiste Marianne Trudel.

Viendra ensuite, jeudi, notre survol hebdomadaire de l’actualité du jazz sur scène comme sur disque, au cours duquel je partagerai avec vous une découverte saisissante : le pianiste James Clarke, un prodige originaire de l’Ouest canadien, tout juste à l’aube de la vingtaine et dont le talent vous laissera ébaudis. Et puis, vendredi, prenant prétexte de l’anniversaire du décès du maestro Nelson Riddle (survenu le 6 octobre 1985), nous ferons un retour sur l’œuvre de celui qui fut l’arrangeur et chef d’orchestre fétiche des plus grandes stars : Frank Sinatra, Nat King Cole, Ella Fitzgerald et j’en passe.

Parallèlement à cette programmation, puis-je me permettre de vous rappeler que j’attends les auditeurs et auditrices de la région montréalaise en grand nombre à L’Astral ce jeudi soir, tout de suite après l’émission? J’aurai alors le plaisir d’animer un concert très spécial réunissant les cinq artistes sacrés Révélations Radio-Canada en jazz depuis 2008. (Si vous n’avez pas encore réservé votre paire de billets, écrivez-moi.)

Autant de rendez-vous à ne pas manquer, n’est-ce pas? Après tout, je vous l’ai dit : j’ai horreur qu’on me pose un lapin…