Blogue de Claudia Beaumont

La fête des disquaires

vendredi 20 avril 2012 à 18 h 19 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Ce samedi 21 avril, c’est la 5e Journée des disquaires indépendants, ou Disquaire Day, comme le disent les Français. L’occasion idéale pour redécouvrir ces lieux, dont près de 90 % ont disparu en 20 ans.

Pour la petite histoire, la Journée des disquaires est née en 2007, sous l’impulsion de différentes associations de disquaires indépendants des États-Unis et du Royaume-Uni. Les amateurs de bande dessinée savent peut-être qu’elle est inspirée, en partie, du Free Comic Book Day, qui se tient tous les premiers samedis de mai afin de faire la promotion des bandes dessinées. Le grand jour des disquaires, lui, a lieu le troisième samedi du mois d’avril et est maintenant célébré au Canada, au Japon et en France, qui en fait un événement de taille depuis 2009.

D’ailleurs, pourquoi ne pas en faire une sortie de famille?

Surtout que de plus en plus d’adolescents ont perdu le contact avec le disque « physique » et, on le devine bien, ils sont désormais peu nombreux à franchir les portes de ces établissements.  Sacrée révolution numérique!

Il serait sans doute pertinent de créer chez ces jeunes un lien nouveau, intelligent, entre les artistes et eux. À commencer par ces petits établissements de proximité, qui proposent une offre musicale diversifiée et de qualité. Comme un bon fermier de famille!

Bon, c’est bien beau tout cela, mais qu’auront-ils de si spécial à offrir demain, les disquaires?

Des éditions d’inédits rares, des rééditions, des rabais pour certains, des prestations en magasin pour d’autres : le programme est très varié. Au Canada, 160 disquaires se sont joints au mouvement, dont 13 au Québec. Ils offriront des centaines des disques publiés exclusivement pour cette journée et disponibles uniquement chez eux.

Des noms? Arcade Fire avec des versions remixées de Sprawl II, un concert de Bruce Springsteen, un autre de Leonard Cohen, une réédition de Pearl de Janis Japlin, Paul McCartney,  Sigur Rós, etc. Sachez qu’il s’agit surtout de disques de vinyle (33 tours, 45 tours).

Pour connaître le programme du disquaire de votre région, je vous invite à visiter le site de l’organisation Record Store Day. Les programmations varient évidemment d’un détaillant à un autre, et laissez-moi vous dire que certaines d’entre elles vous réservent d’agréables surprises…

Pour vous mettre l’eau à la bouche, regardez ceci :