Blogue de Françoise Davoine

Au 15e gala des prix Opus, une découverte réjouissante!

Lundi 30 janvier 2012 à 17 h 30 | | Pour me joindre

Quand il est arrivé au gala des prix Opus hier après-midi, le jeune Vincent Lauzer était loin de se douter qu’il en repartirait avec une statuette et un chèque! Invité par une amie, il venait tout simplement assister à la grande fête annuelle de la musique de concert que le Conseil québécois de la musique organise depuis 15 ans maintenant. 

Imaginez sa surprise lorsqu’il a été nommé Découverte de l’année! La récompense est assortie d’une bourse de 3000 $ remise par le mécène montréalais David Sela et d’un engagement d’Espace musique  à produire pour lui un enregistrement de qualité professionnelle. De quoi inscrire sur son visage le plus large sourire qui soit, croyez-moi!

Vincent Lauzer a 23 ans. Ses amis, ses confrères de l’Université McGill et les nombreux acteurs du milieu de la musique ancienne sont unanimes : il est l’un des jeunes musiciens les plus brillants de sa génération.

La flûte à bec, il est tombé dedans quand il était petit! Le jour où il a soufflé dans le petit tuyau de sa flûte d’enfant de maternelle, un monde s’est ouvert à lui. Il a bien essayé de faire un peu de piano, mais rien à faire, la flûte à bec l’avait ensorcelé : aujourd’hui, pipeaux, galoubets et flageolets n’ont plus de secret pour lui. Du sopranino à la soubasse, ces merveilles lui permettent de naviguer allègrement entre les siècles, en solo ou avec son ensemble Flûte alors!

Ce qui impressionne chez lui? Virtuosité, musicalité, simplicité, curiosité, et j’en passe! Tout cela dans le bonheur d’être sur scène et de faire partager sa passion au grand public, dans les salles de concert ou ailleurs, peu importe, pourvu que le monde entier ait du plaisir! C’est ce qu’il est venu raconter après le gala aux auditeurs du Printemps des musiciens, avec beaucoup d’enthousiasme.

Écoutez-le ici au Printemps des musiciens, le 29 janvier >>

. Voyez-le ici se présenter lui-même avec beaucoup d’humour >>

Sourire en jouant de la flûte à bec, je crois que je vais essayer ça. Beau défi, non?