Blogue de Alain Crevier

La conversion d’Ani Lodro

Vendredi 11 janvier 2013 à 11 h 54 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Il y a, en ce bas monde, 350 millions de bouddhistes. Certains diront que, finalement, c’est fort peu si on compare au milliard de musulmans et aux deux milliards de chrétiens. Mais ce qui frappe, c’est le rayonnement du bouddhisme.

C’est peut-être l’effet du dalaï-lama? Un charisme exceptionnel. Un sourire invitant. Une simplicité désarmante.

Mais, disons-le franchement, nous ne connaissons pas beaucoup le bouddhisme. On y puise des techniques de méditation et quelques paroles de sagesse. Et ça nous convient.

Le bouddhisme est apparu sur nos écrans radars au moment où nous en avions besoin. Avec un discours souple. Une proposition de spiritualité avec peu d’obligations. Bref, quelque chose de peu contraignant. Parfait pour nos sociétés qui ne pouvaient plus endurer la rigidité de l’Église catholique.

Mais enfin, comment expliquer le rayonnement du bouddhisme dans nos sociétés occidentales qui n’ont pas le profil ni la sagesse du bouddha?

Ani Lodro, la conversion d’une Québécoise

Dimanche, à Second regard, toute notre émission tourne autour du bouddhisme. Notre collègue Catherine Mercier, à Beijing, nous parle du regain de popularité du bouddhisme en Chine, étrangement au moment où l’on ne compte plus les moines qui s’immolent pour la cause du Tibet!

On vous présentera brièvement Lama Samten qui a quitté à pied le Tibet et qui habite maintenant la région de Québec.

Mais surtout, je vous propose de rencontrer une Québécoise qui a fait le choix de devenir nonne bouddhiste. On la connaissait sous le nom de Danièle Lamoureux. Aujourd’hui, c’est Ani Lodro. Une rencontre chaleureuse qui nous permet de mieux comprendre l’impact du bouddhisme dans le cœur de certains d’entre nous.

Second regard, dimanche, 13 h 30