Blogue de Alain Crevier

Lucien Bouchard et la passion politique

Vendredi 7 décembre 2012 à 22 h 02 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Ce n’est qu’à l’aube de ses 50 ans que Lucien Bouchard s’est lancé personnellement en politique. Sa carrière politique a été plutôt intense.

Il a été ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Brian Mulroney. Il a fondé le Bloc québécois après l’échec de l’accord constitutionnel du lac Meech. Suite à l’échec du référendum de 1995, il a été élu premier ministre du Québec.

Sans blague, pour certains, Lucien Bouchard était un messie! Mais en 2001, il a quitté la politique active. Il est retourné au droit. À l’occasion, il fait une sortie publique. Il ne passe jamais inaperçu.

Récemment, il publiait Lettres à un jeune politicien (VLB éditeur). Un livre par moment un peu étrange qui oscille entre une certaine nostalgie et la passion certaine de la politique. Dans ce livre, Lucien Bouchard se désole de la désaffection générale envers la démarche politique et du jugement sévère que les jeunes portent sur les élus.

J’ai rencontré Lucien Bouchard il y a quelques semaines. Voici un homme de 73 ans qui croit profondément à la démarche politique, malgré tout ce qu’on a entendu notamment à la commission Charbonneau. Quand on veut faire avancer la société, quand on veut changer le monde, ça passe par la politique. Pas tellement par la rue. Or, où étaient les jeunes le printemps dernier? Dans la rue.

Je vous dis ça parce qu’en lisant le livre de Lucien Bouchard et en lui parlant, je me suis posé une question : si les jeunes s’intéressent moins à la politique que la génération de Lucien Bouchard, se pourrait-il que ce soit parce les jeunes veulent changer le monde, mais autrement? À qui la faute si les jeunes se désintéressent de la chose politique? Pourquoi, le printemps dernier, les jeunes ont-ils préféré les casseroles à l’engagement dans les ailes jeunesse des partis politiques?

Tout récemment, j’ai rencontré Chico Whitaker, le brésilien cofondateur du Forum social mondial (vous vous souvenez de Porto Alegre?). Colossal personnage. Il a fait de la politique avec Lula da Silva jusqu’au jour où il a eu le sentiment que l’action citoyenne était plus importante que le rôle du député. Exit du parti du président Lula.

Mais enfin… quand on veut changer le monde, ça passe toujours et inévitablement par la politique?

Lucien Bouchard est à Second Regard, dimanche, 13 h 30. Je dirais que ça ressemble à une rencontre avec la passion politique.