Blogue de Sophie Langlois

Ebola : permettre aux proches d’assister à l’enterrement

jeudi 16 octobre 2014 à 16 h 35 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Twitter:

SRCLanglois

Les enterrements sanitaires font partie des mesures déployées pour contrer la contagion de l’Ebola en Guinée.

Au début, les dépouilles des victimes étaient nettoyées et enterrées loin des familles, pour éviter que des gens en deuil touchent au corps hautement contagieux du défunt.

Cela a poussé certaines familles à cacher leur mort pour l’enterrer dignement, selon leurs pratiques religieuses.

La Croix-Rouge guinéenne a donc modifié ses façons de faire. Elle permet maintenant à un membre de la famille d’assister à toutes les étapes de la préparation du corps. Toute la famille peut prier le corps, à une saine distance, et assister de loin à son enterrement.

 « Il y a eu des rumeurs disant que les volontaires de la Croix-Rouge, après le décès, découpaient les membres de leur parent. Donc, ils ont décidé d’associer la famille pour que tout se passe devant eux. » –  Abdoul Aziz Sylla, un volontaire de la Croix-Rouge guinéenne qui s’occupe de ces enterrements depuis mars.

« Je suis un être humain, me dit Addoul Aziz Sylla. Si je vois des personnes en détresse, j’ai pitié d’eux et je dois agir. C’est ça qui m’a motivé à m’engager dans ça, pour sauver l’humanité. »

141016_4j2kq_conakry-ebola-cimetiere_sn635

La dépouille d’un diamentaire guinéen, mort de l’Ebola mardi à Conakry, est désinfectée une dernière fois à l’entrée d’un cimetière par des travailleurs de la Croix-Rouge guinéenne. Photo : Radio-Canada/Sophie Langlois

141016_zd1di_ebola-cimetiere-conakry_sn635

Photo : Radio-Canada/Sophie Langlois

141016_fn053_ebola-cimetiere-conakry-1_sn635

Photo : Radio-Canada/Sophie Langlois

141016_174xi_ebola-cimetiere-conakry-3_sn635

Photo : Radio-Canada/Sophie Langlois

141016_g314v_ebola-cimetiere-conakry-5_sn635

Les membres de la famille regardent de loin. Ils ne s’approchent qu’à la fin, quand les rameaux recouvrent le sac mortuaire.

141016_ni84k_ebola-cimetiere-conakry-4_sn635

Le plus jeune des fils du défunt a insisté pour pelleter un peu de terre sur son père. Photo : Radio-Canada/Sophie Langlois

141016_056pj_ebola-cimetiere-conakry-6_p8

Photo : Radio-Canada/Sophie Langlois