Billets classés sous la catégorie « Analyses de hockey »

Selon Martin Leclerc, les hauts salariés des Maple Leafs n’ont qu’à bien se tenir avec Mike Babcock, un entraîneur qui n’accepte pas les demi-mesures.

Dans sa chronique, Martin Leclerc soutient qu’une hostilité semble s’être développée entre Patrick Roy et ses adjoints, ce qui a poussé ces derniers à quitter l’Avalanche du Colorado.

L’évaluation finale du Canadien

Jeudi 14 mai 2015 à 13 h 57 | | Pour me joindre

Pour me joindre

La saison du Canadien maintenant terminée, Martin Leclerc dresse un bilan individuel des joueurs du Tricolore. L’analyste croit d’ailleurs que Max Pacioretty devrait être le prochain capitaine de l’équipe.

P.K. Subban est un fabuleux impressionniste

Dimanche 10 mai 2015 à 11 h 49 | | Pour me joindre

Pour me joindre

P.K. Subban est pour le moins iconoclaste. Son jeu est imprévisible, en dehors des moules, comme le souligne notre chroniqueur Martin Leclerc.

Dans sa chronique, Martin Leclerc prétend que le Lightning, qui compte la meilleure attaque de la LNH, peine à s’ajuster au carcan défensif du Canadien.

Dans sa chronique, Martin Leclerc soutient que la présence de Carey Price ne servira plus à grand-chose si l’équipe se fait autant dominer par le Lightning en séries que pendant la saison.

Dans sa chronique, Martin Leclerc estime que les gardiens des Sénateurs affichent une excellente moyenne. Mais au nombre de tirs auxquels font face Craig Anderson et Andrew Hammond, ils ne peuvent faire tout seuls.

Martin Leclerc considère qu’il est faux de penser que, peu importe la manière, seul le résultat, compte. À moins de modifier son approche, le Canadien pourrait bien l’apprendre à ses dépens.

Dans sa chronique, Martin Leclerc soutient que malgré sa superbe tenue en fin de saison, qui a permis aux Sénateurs de se qualifier pour les séries, Andrew Hammond ne fera pas le poids contre Carey Price.

Les Red Wings, le dernier vrai test du CH

Jeudi 9 avril 2015 à 11 h 10 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Dans sa chronique, Martin Leclerc estime que la façon de jouer du Triclolore jeudi soir contre les Red Wings s’avérera un bon indicatif pour déterminer si Montréal participera au bal printanier pendant plusieurs semaines.