Billets publiés en octobre 2015

VOUS êtes Marc Bergevin

vendredi 30 octobre 2015 à 11 h 37 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Dans sa chronique, Guy D’Aoust , vous demande de chausser les souliers de Marc Bergevin un instant et de conclure une transaction pour donner au Canadien une chance réelle de gagner la coupe.

Les « sympathiques » Nordiques?

vendredi 23 octobre 2015 à 15 h 33 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Le retour des Nordiques dans la Ligue nationale de hockey est imminent. Mais dans quelles conditions se fera ce retour? Guy D’Aoust y va de quelques suggestions.

La double vie du gars plate

jeudi 22 octobre 2015 à 13 h 15 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Antoine Deshaies a rencontré Alex Cromer-Émond, un secondeur de troisième année chez les Carabins qui parvient à tirer son épingle du jeu à la foi sur le terrain et dans les classes de médecine.

Coup de cœur pour le 3e trio

lundi 19 octobre 2015 à 15 h 38 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Comment un « troisième » trio peut-il faire une énorme différence pour une équipe? Le blogue de Guy D’Aoust.

La police d’assurance des Alouettes

vendredi 16 octobre 2015 à 20 h 11 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Jean St-Onge nous résume le parcours atypique de Kevin Glenn, le réserviste de luxe du football canadien.

Le sport peut-il aider Volkswagen?

vendredi 16 octobre 2015 à 18 h 35 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Philippe Crépeau avance l’idée que le sport automobile sera peut-être la planche de salut de Volkswagen pour se relever du scandale des logiciels espions.

Après un passage chez les Americans de Rochester, Frédérick Roy, le fils cadet du grand Patrick Roy, évolue ces jours-ci avec les Stingers de Concordia, au hockey universitaire. Antoine Deshaies a rencontré le jeune joueur de 24 ans.

Que fera le Canadien à 3 contre 3?

vendredi 9 octobre 2015 à 15 h 03 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Commençons par l’évidence. Tout le monde semble d’accord. Avec une marque nulle après 60 minutes, la prolongation à trois contre trois va désormais permettre de trancher sans qu’on se rende aux tirs de barrage. La plupart du temps, du moins.

Des Alouettes en perte d’altitude

vendredi 2 octobre 2015 à 12 h 18 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Selon Jean St-Onge, dix entraîneurs et neuf quarts-arrière en trois ans, c’est pas mal trop de monde pour rebâtir les Alouettes.