Blogue de Martin Leclerc

Ichiro, le meilleur de tous les temps?

Vendredi 12 octobre 2012 à 11 h 52 | | Pour me joindre

Pour me joindre

Imaginez un peu ce que les amateurs de sport auraient perdu si Wayne Gretzky avait atteint la LNH à 26 ans plutôt qu’à 18 ans. Ou si Tiger Woods s’était amené sur le circuit de la PGA à 28 ans, plutôt qu’à 21 ans.

Eh bien, c’est le genre de prouesses dont les amateurs de baseball ont été privés avec Ichiro Suzuki…

À 26 ans, Gretzky avait déjà amassé 1520 points, récolté 19 trophées individuels et remporté deux Coupes Stanley dans la LNH. À 28 ans, Woods avait déjà remporté huit tournois majeurs en plus d’avoir été proclamé joueur de l’année à cinq reprises.

Aussi doué que les deux autres, Ichiro est malheureusement débarqué dans les ligues majeures à 27 ans. Le fait d’avoir quitté le Japon aussi tard l’empêchera sans doute d’être un jour reconnu comme le meilleur joueur de tous les temps. Pourtant, ce titre devrait probablement être le sien!

Depuis le début des séries éliminatoires, je m’attarde particulièrement sur les matchs des Yankees parce que cet affrontement New York-Baltimore est une rare occasion de voir Ichiro participer à des matchs importants. Ces dernières années à Seattle, pris dans une organisation en chute libre, la super vedette japonaise a perdu un temps qui était déjà fort précieux.

Ichiro est maintenant âgé de 38 ans, l’inévitable déclin est amorcé, et nous n’aurons plus l’occasion de le voir jouer encore très longtemps. Voilà une raison de plus pour s’attarder aux matchs des Yankees.

Les statistiques disent que le meilleur frappeur de tous les temps a été Pete Rose. Il a cogné la balle en lieu sûr 4256 fois.

Même s’il semblait parvenir d’une autre planète par rapport aux autres joueurs de son époque, Rose n’a jamais été capable de connaître plus de trois saisons de 200 coups sûrs d’affilée.

Ichiro, lui, a collé 10 saisons de 200 coups sûrs de suite. Ce record ne sera sans doute jamais battu. Et durant la même période, il a remporté 10 gants dorés!

Lorsqu’on jette un coup d’œil aux 10 meilleures saisons offensives de tous les temps (au chapitre des coups sûrs récoltés), le nom d’Ichiro apparaît au 1er rang (262 coups sûrs, un autre record qui ne sera sans doute jamais battu) et au 10e rang (242 coups sûrs).

Les huit autres meilleures performances de l’histoire ont été réussies en 1930 ou dans les années précédentes. Entre Ichiro et les autres, il y a un gouffre de plus de 70 ans!

Et encore, à cette époque, les George Sisler, Roger Hornsby et Ty Cobb n’avaient pas à affronter de releveurs spécialistes de la septième, de la huitième et de la neuvième manche. Ils ne voyaient pas de balles rapides à 99 mph, ni ne balles fourchettes explosives, qui tombent de 12 centimètres en arrivant au marbre.

Sans compter le fait que leurs adversaires des années 1930 ou 1920 ne consommaient pas de stéroïdes ou d’hormones de croissance…

En 12 saisons dans les ligues majeures, de 27 à 38 ans (inclusivement), Ichiro Suzuki a récolté 2606 coups sûrs. Durant la même période de sa carrière, de 27 à 38 ans, Pete Rose en a cogné 2473.

Sans savoir exactement combien de coups sûrs Ichiro aurait récoltés s’il avait entrepris sa carrière dans les majeures à un âge « normal », on peut facilement conclure qu’il se situerait quelque part dans la même ligue que Rose et qu’il serait en train de flirter avec le plateau des 4000 coups sûrs.

Et Ichiro, parce qu’il a été épargné par les blessures, a encore quelques bonnes saisons devant lui. Il serait donc en position de dépasser celui que l’on surnommait Charlie Hustle.

Les prodiges comme Ichiro ne surviennent qu’une fois par deux ou trois générations. Pour ceux qui aiment le sport et qui savent reconnaître la valeur de leurs exploits, c’est un véritable privilège de pouvoir les observer et les applaudir lorsqu’ils atteignent la plus grande scène qui soit.

Or, toute la première moitié de la formidable œuvre d’Ichiro est perdue quelque part dans le temps.

Quel dommage.