Blogue de Guillaume Lefrançois

Le bon coup de Pierre Gauthier

jeudi 7 juin 2012 à 16 h 53 | | Pour me joindre

On a souvent répété que l’embauche d’Erik Cole était un des bons coups de Pierre Gauthier. Un de ses rares bons coups, pourrait-on ajouter. On en a eu une nouvelle preuve jeudi.

Avez-vous pris connaissance des termes financiers du nouveau contrat de David Jones?

Jones est un honnête attaquant de l’Avalanche du Colorado. J’ajouterais même qu’il est un exemple de courage. Il ne s’est jamais dégonflé même s’il a été repêché 288e en 2003. Quatre noms plus tard, lors de ce jour de juin, on rangeait les chaises du Gaylord Entertainment Center de Nashville. Ça en dit long sur le chemin que Jones a parcouru.

(Pour la petite histoire, ce 9e tour du repêchage de 2003 a produit plus d’une surprise : Matt Moulson (263e), Tanner Glass (265e), Jaroslav Halak (271e) et Brian Elliott (291e).)

Revenons à nos moutons. Jones vient de terminer sa cinquième saison avec l’Avalanche. Après avoir inscrit 27 buts en 2010-2011, il a totalisé 20 buts et 17 passes la saison dernière. Tout ça avec comme principal partenaire de trio Paul Stastny. Il y a pire comme partenaire de trio.

Jones, 27 ans, pouvait devenir joueur autonome sans compensation cet été. L’Avalanche, qui aime visiblement ses services, n’a pas attendu qu’il teste le marché. L’équipe lui a offert un pacte de 4 ans pour 16 millions de dollars.

Comme Ruutu

Son cas me rappelle celui de Tuomo Ruutu, joueur au contrat de 4 ans et 19 millions (4,75 millions par année). Le bon Tuomo, lui aussi admissible à l’autonomie le 1er juillet, a fini la saison avec 34 points en 72 matchs, après une production de 57 points en 2010-2011.

Le marché est-il à ce point à l’avantage des attaquants? Ou a-t-on plutôt droit à des cas de DG qui croient faire une bonne affaire en réglant des dossiers avant d’être en lutte avec les 29 autres équipes?

Et si Ruutu vaut 4,75 millions, si Jones en vaut 4, combien peut bien valoir un Zach Parisé? Un Shane Doan?

Dans ces circonstances, les 4,5 millions que Cole touche par année (contrat obtenu après le 1er juillet, rappelons-le) sont une bouchée de pain, surtout s’il conserve un rythme d’une trentaine de buts par année.

Ruutu vaut-il vraiment 250 000 $ de plus que Cole?

Aimeriez-vous avoir Jones à la place de Cole, pour économiser… 500 000 $? Moi non plus.